Quels sont les différents troubles dys / troubles de l’apprentissage ?

enfant dyslexique qui lit

Les types de difficultés d’apprentissage

Les troubles de l’apprentissage sont dus à des facteurs génétiques et/ou neurobiologiques qui modifient le fonctionnement du cerveau d’une manière qui affecte un ou plusieurs processus cognitifs liés à l’apprentissage.

Ces problèmes de traitement peuvent interférer avec l’apprentissage de compétences de base telles que la lecture, l’écriture et/ou les mathématiques. Ils peuvent également interférer avec des compétences de niveau supérieur telles que l’organisation, la planification du temps, le raisonnement abstrait, la mémoire à long ou court terme et l’attention.

Il est important de réaliser que les troubles de l’apprentissage peuvent affecter la vie d’un individu au-delà des études et peuvent avoir des répercussions sur les relations avec la famille, les amis et sur le lieu de travail.

Étant donné que les difficultés de lecture, d’écriture et/ou de mathématiques sont des problèmes reconnaissables pendant les années scolaires, les signes et les symptômes des troubles d’apprentissage sont le plus souvent diagnostiqués pendant cette période.

Toutefois, certaines personnes ne sont pas évaluées avant d’avoir fait des études supérieures ou d’être adultes et déjà sur le marché du travail. D’autres personnes souffrant de troubles de l’apprentissage peuvent ne jamais recevoir d’évaluation et traverser la vie, sans jamais savoir pourquoi elles ont des difficultés avec les études et pourquoi elles peuvent avoir des problèmes dans leur travail ou dans leurs relations avec leur famille et leurs amis.

Les troubles d’apprentissage ne doivent pas être confondus avec les problèmes d’apprentissage qui sont principalement le résultat de handicaps visuels, auditifs ou moteurs, d’une déficience intellectuelle, de troubles émotionnels ou de désavantages environnementaux, culturels ou économiques.

En général, les personnes souffrant de troubles de l’apprentissage ont une intelligence moyenne ou supérieure à la moyenne. Il semble souvent y avoir un écart entre le potentiel de l’individu et ses réalisations réelles. C’est pourquoi les troubles d’apprentissage sont appelés « handicaps cachés » : la personne a l’air parfaitement « normale » et semble être très brillante et intelligente, mais peut être incapable de démontrer le niveau de compétence attendu d’une personne d’un âge similaire.

Un trouble d’apprentissage ne peut pas être guéri ou réparé ; c’est un défi qui dure toute la vie. Toutefois, avec un soutien et une intervention appropriés, les personnes souffrant de troubles de l’apprentissage peuvent réussir à l’école, au travail, dans leurs relations et dans la communauté.

« Troubles d’apprentissage » est un terme volontairement vaste qui décrit un certain nombre d’autres troubles d’apprentissage plus spécifiques, tels que la dyslexie, la dyscalculie et la dysgraphie. Vous trouverez ci-dessous les signes et symptômes de chacun d’entre eux, ainsi que des stratégies pour aider les enfants souffrant de troubles dys.

Les types de troubles d’apprentissage classiques

Dyscalculie

Un trouble d’apprentissage spécifique qui affecte la capacité d’une personne à comprendre les chiffres et à apprendre des concepts et notions mathématiques. Les personnes atteintes de ce type de trouble de l’apprentissage peuvent également avoir une mauvaise compréhension des symboles mathématiques, avoir du mal à mémoriser et à organiser les chiffres, avoir des difficultés à lire l’heure ou à compter.

La dyscalculie est associée à des faiblesses dans la représentation et le traitement des nombres fondamentaux, ce qui entraîne des difficultés à quantifier des ensembles sans compter, à utiliser des procédés non verbaux pour effectuer des opérations numériques simples et à estimer les magnitudes relatives des ensembles.

Comme ces compétences en mathématiques sont nécessaires pour la résolution de problèmes mathématiques avancés, le raisonnement quantitatif est probablement altéré pour ces personnes.

Dysgraphie

La dysgraphie est un trouble de l’apprentissage qui implique une capacité réduite à produire des lettres lisibles et automatiques et souvent des chiffres, ces derniers pouvant interférer avec les mathématiques.

C’est un trouble d’apprentissage spécifique qui affecte la capacité d’écriture et la motricité fine d’une personne. Les problèmes peuvent comprendre une écriture illisible, des espaces incohérents, une mauvaise planification spatiale sur papier, une mauvaise orthographe et des difficultés à composer, à penser et à écrire en même temps.

La dysgraphie trouve son origine dans la difficulté à mémoriser et à retrouver automatiquement des lettres et des chiffres.

Les personnes atteintes de dysgraphie ont souvent des difficultés dans les fonctions exécutives (par exemple, la planification et l’organisation).

Dyslexie

La dyslexie est caractérisée par des déficits dans la reconnaissance précise et fluide des mots.

C’est un trouble d’apprentissage spécifique qui affecte la lecture et les compétences de traitement du langage qui y sont liées. La gravité peut varier d’un individu à l’autre mais peut affecter la fluidité de la lecture, le décodage, la compréhension de la lecture, la mémoire, l’écriture, l’orthographe et parfois la parole et peut exister avec d’autres troubles connexes. La dyslexie est parfois appelée trouble d’apprentissage linguistique.

Les personnes atteintes ont souvent d’autres symptomes de leur dyslexie comme des difficultés à reconnaître, décoder et orthographier les mots. De ce fait, la compréhension de la lecture est parfois altérée en raison de très faibles capacités de lecture des mots.

Les personnes atteintes de dyslexie ont souvent des déficits de conscience phonémique et phonologique, c’est-à-dire la capacité à entendre, identifier et manipuler la structure sonore d’un mot parlé, y compris ses phonèmes, syllabes et rimes. Ces différents aspects sont observés lors des diagnostics de la dyslexie.

Les personnes atteintes de dyslexie peuvent également présenter des troubles du traitement orthographique, qui empêchent de relier les lettres et les combinaisons de lettres aux sons avec précision et fluidité.

Trouble du langage oral/écrit et déficit spécifique de compréhension de la lecture

Les troubles de l’apprentissage qui affectent la compréhension de ce qu’une personne lit ou parle. La capacité à s’exprimer par le langage oral peut également être affectée.

Les personnes souffrant d’un trouble du langage oral/écrit et d’un déficit spécifique de compréhension de la lecture ont du mal à comprendre et/ou à exprimer le langage, souvent sous forme orale et écrite.

Ces personnes présentent souvent un trouble spécifique du langage lié à des déficits dans le traitement sémantique et syntaxique.

Le traitement sémantique est lié au codage du sens des mots. Le traitement syntaxique concerne la compréhension de l’ordre des mots et la façon dont il peut modifier le sens. Par exemple, les phrases « La couverture est sur le bébé » et « Le bébé est sur la couverture » utilisent les mêmes mots, mais ont des significations différentes.

Troubles d’apprentissage non verbaux

Trouble qui se caractérise généralement par un écart important entre les compétences verbales supérieures et les compétences motrices, visuelles-spatiales et sociales plus faibles. En général, une personne atteinte de TANV a du mal à interpréter les indices non verbaux comme les expressions faciales ou le langage corporel, et peut avoir une mauvaise coordination.

Actuellement, les troubles d’apprentissage non verbaux ne sont pas répertoriés dans l’IDEA ou le DSM-5 comme un type spécifique de trouble d’apprentissage. Des recherches en cours indiquent qu’environ 5 % des personnes souffrant de troubles d’apprentissage présentent les difficultés cognitives et scolaires associées aux troubles d’apprentissage non verbaux.

Les recherches indiquent que les troubles d’apprentissage non verbaux sont associés à des déficiences dans trois grands domaines, notamment les aptitudes motrices, la mémoire organisationnelle visuo-spatiale et les aptitudes sociales.

Les personnes souffrant de ce type de difficultés d’apprentissage ont un vocabulaire bien développé, ainsi qu’une forte capacité de reconnaissance de la lecture et des compétences en langage par cœur.

Troubles de l’attention et hyperactivité

Un trouble qui comprend la difficulté à rester concentré et à prêter attention, la difficulté à contrôler le comportement et l’hyperactivité. Bien que le TDAH ne soit pas considéré comme un trouble de l’apprentissage, les recherches indiquent que 30 à 50 % des enfants atteints de TDAH présentent également un trouble de l’apprentissage spécifique, et que ces deux conditions peuvent interagir pour rendre l’apprentissage extrêmement difficile.

Un trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité affecte la concentration, l’attention et le comportement et peut rendre l’apprentissage difficile. C’est une condition qui se manifeste chez certains enfants en âge préscolaire et en début de scolarité. Il est difficile pour ces enfants de contrôler leur comportement et/ou d’être attentifs.

On estime qu’entre 3 et 5 % des enfants souffrent d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), soit environ 600 000 enfants en France. Cela signifie que dans une classe de 24 à 30 enfants, il est probable qu’au moins un d’entre eux soit atteint de TDAH.

Le TDAH n’est pas considéré comme un trouble de l’apprentissage. Il peut être considéré comme un handicap au sens de la loi sur l’éducation des personnes handicapées, ce qui permet à un élève de bénéficier de services d’éducation spécialisée. Toutefois, le TDAH relève de la catégorie « Autres problèmes de santé » et non de la catégorie « Troubles spécifiques de l’apprentissage ».

De nombreux enfants atteints de TDAH (environ 20 à 30 %) ont également un trouble spécifique de l’apprentissage.

Les principales caractéristiques du TDAH sont l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Il existe trois sous-types de TDAH reconnus par les professionnels. Il s’agit du type à prédominance hyperactive/impulsive (qui ne présente pas d’inattention significative) ; du type à prédominance inattentive (qui ne présente pas de comportement hyperactif-impulsif significatif) parfois appelé TDA ; et du type combiné (qui présente à la fois des symptômes d’inattention et d’hyperactivité-impulsivité).

Les autres troubles qui accompagnent parfois le TDAH sont le syndrome de Tourette (qui touche une très faible proportion de personnes atteintes de TDAH) ; le trouble oppositionnel avec provocation (qui touche entre un tiers et la moitié des enfants atteints de TDAH) ; le trouble des conduites (environ 20 à 40 % des enfants atteints de TDAH) ; l’anxiété et la dépression ; et le trouble bipolaire.

Dyspraxie

La dyspraxie se caractérise par des problèmes de mouvement et de coordination, de langage et de parole.

Trouble caractérisé par une difficulté de contrôle musculaire, qui entraîne des problèmes de mouvement et de coordination, de langage et de parole, et peut affecter l’apprentissage. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un trouble de l’apprentissage, la dyspraxie existe souvent en même temps que la dyslexie, la dyscalculie ou le TDAH.

Les signes et symptômes de la dyspraxie sont les suivants :

  • Manifeste un mauvais équilibre ; peut sembler maladroit ; peut fréquemment trébucher
  • Montre des difficultés dans la planification motrice
  • Démontre son incapacité à coordonner les deux parties du corps
  • A une mauvaise coordination œil-main
  • Montre une faiblesse dans la capacité à s’organiser et à s’approprier ses biens
  • Montre une éventuelle sensibilité au toucher
  • Peut être perturbée par des bruits forts ou des bruits constants comme le tic-tac d’une horloge ou quelqu’un qui tape sur un crayon
  • Peut casser des objets ou choisir des jouets qui ne nécessitent pas de manipulation habile
  • A des difficultés dans les tâches de motricité fine telles que colorier entre les lignes, assembler des puzzles, couper avec précision ou coller proprement
  • Irrité par des vêtements trop rugueux, trop serrés ou trop lourds

Quelles stratégies adoptée avec un enfant dyspraxique à la maison et à l’école ?

  • Préparer l’enfant au toucher avec des invitations verbales, « Je vais toucher ta main droite ».
  • Évitez de toucher par derrière ou de vous approcher trop près et assurez-vous que se camarades en soient conscients
  • Prévoir un endroit calme, sans distractions auditives ou visuelles, pour les tests, la lecture silencieuse ou les travaux qui exigent une grande concentration
  • Avertir l’élève lorsque les cloches sonnent ou si un exercice d’incendie est prévu
  • Chuchoter lors d’un travail en tête-à-tête avec l’enfant
  • Permettre aux parents de fournir des bouchons d’oreille ou des cires stériles pour les événements bruyants tels que les assemblées
  • Enseignants, assurez-vous que le parent sait ce qui est observé sur l’élève dans la classe
  • Orienter l’étudiant vers une formation d’ergothérapie ou d’intégration sensorielle
  • Soyez attentif à la lumière et aux sources de lumière qui peuvent être irritantes pour l’enfant
  • Utilisez du matériel de manipulation, mais assurez-vous qu’il se trouve dans le champ de vision des élèves et ne les forcez pas à le toucher

En conclusion sur les les différents troubles dys & troubles de l’apprentissage

Il existe une variété importante de troubles affectant enfant comme adultes dans leur vie de tous les jours. Les troubles dys comme la dyslexie sont génétiques et ne sont pas des maladies, ils ne sont donc pas curables par un hypothétique traitement de la dyslexie. Il est important de les distinguer afin d’apporter l’aide la plus adaptée et le plus tôt possible à l’enfant en identifiant précisement le type de troubles dys dont il  s’agit car un retard prit dans l’enfance sera un poids de plus en plus lourd au fil des années.

Recevez gratuitement par email

une liste d’exercices à pratiquer avec votre enfant Dys pour l’aider à surmonter ses difficultés

Ainsi que quelques fois par an un email récapitulant les nouveautés du site.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Formez-vous pour aider votre enfant dys

 

SequoiaEducation propose en partenariat avec FranceDyslexia une formation complète pour les parents d’enfant dys. Les deux formateurs présentent plusieurs exercices de base pour aider au mieux un enfant atteint de troubles de l’apprentissage.

Après une courte présentation théorique pour vous aider à mieux comprendre les troubles qui touchent les personnes dys vous serez guidés pas à pas dans la mise en place des exercices.