Suis-je dyslexique ? Faites le test de dyslexie en ligne

L’enfant hésite beaucoup et manque de fluidité lors de la lecture.

Il ou elle peut lire et relire de nombreuses fois, une phrase ou même un paragraphe sans le comprendre.

Il ou elle se fatigue très vite en lisant.

L’enfant n’aime pas lire et évite la lecture au maximum.

Il ou elle a des difficultés pour comprendre un texte et le reformuler.

Il ou elle ne s’entend pas « parler dans sa tête » lors de la lecture silencieuse.

Il ou elle a tendance à lire des mots qui ressemblent à ceux qui sont écrits. L’enfant semble deviner et interpréter plutôt que lire.

L’enfant a tendance à ne pas lire les petits mots (déterminants), ou à les modifier.

Il ou elle n’aime pas écrire et est en difficulté dans l’écriture

Il ou elle écrit souvent comme il entend, sans tenir compte de l’orthographe.

Il ou elle a des difficultés à séparer correctement les mots les uns des autres.

L’enfant a tendance à faire beaucoup de ratures.

L’enfant a du mal à reconnaître ses propres fautes et à les corriger.

L’enfant refait souvent les mêmes erreurs, même après avoir reçu une explication.

Il ou elle a du mal à se relire.

Il ou elle a tendance à inverser certaines lettres : b/p q/d.

Il ou elle a des difficultés pour faire ses devoirs seul et a besoin de beaucoup de temps.

L’enfant a du mal à apprendre ses leçons et à s’en souvenir.

Il ou elle est en difficulté dans les matières où il est important de bien comprendre les textes

Il ou elle a du mal à terminer ses contrôles à temps.

L’enfant peut ne pas comprendre des consignes en les lisant lui-même alors qu’il les comprend parfaitement lorsque quelqu’un les lit à haute voix.

Il ou elle  est normalement performant au quotidien mais semble davantage en difficulté face au travail scolaire.

L’enfant a des difficultés à se repérer dans le temps.

Il ou elle a du mal à s’organiser et à gérer son temps.

Il ou elle est très sensible au niveau auditif et n’arrive pas à se concentrer lorsqu’il y a du bruit.

L’enfant a tendance à faire plus d’erreurs en situation de stress ou de fatigue.

L’enfant peut faire des progrès, mais ils sont lents et très laborieux et peuvent parfois disparaitre sans raison.

Résultats du test

Résultats

Approfondissement

Si vous désirez vous investir personnellement pour l’enfant, nous avons conçu une formation qui allie théorie et pratique pour vous donner les outils nécessaires.

Vous y apprendrez comment et pourquoi développer de nouveaux réflexes neuronaux à l’aide d’exercices ludiques et efficaces. 

Cette formation 100% en ligne a été conçue en partenariat avec des experts de l’enseignement travaillant dans le domaine depuis plus de 20 ans ! Et si vous n’êtes pas sûr de vous, nous vous proposons un premier bilan gratuit de 20 minutes au téléphone pour déterminer si oui ou non votre enfant peut bénéficier des exercices proposés.

Foire aux questions

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), 8 à 12% de la population mondiale présente une dyslexie ou des troubles de l’apprentissage. Les troubles dys sont plus courants que l’on ne le pense. Ils peuvent avoir de plus ou moins grosses conséquences sur la réussite scolaire, professionnelle et personnelle. C’est pourquoi faire un test de dyslexie est souvent indispensable pour votre enfant.

Mais avant cela, il faut être sûr d’avoir bien compris ce qu’est la dyslexie. Pour cela, vous devrez mettre tous vos préjugés de côtés. Non la dyslexie n’est pas gage d’intelligence. Non la dyslexie n’est pas une maladie mais un handicap. Non les enfants dyslexiques ne sont pas des enfants paresseux…

Comment savoir si on est dyslexique ?

La dyslexie varie en fonction de l’âge et des individus. Pour savoir si on est dyslexique, rien de mieux que d’effectuer un bilan orthophonique dans un premier temps. Le bilan orthophonique permet de repérer les causes des troubles d’une personne pour ensuite l’orienter dans son projet thérapeutique. Ensuite, selon les résultats obtenus, un suivi médical chez d’autres professionnels de santé sera nécessaire ou non.

Comment déceler la dyslexie chez l'enfant ?

Il existe des tests de la dyslexie ou différents bilan orthophoniques permettant d’en attester officiellement, ce qui vous permettra d’obtenir les aides proposées par l’état. La lecture est un grand facteur pour déceler la dyslexie chez l’enfant. Mais d’autres signes permettent de repérer une dyslexie, parfois même avant l’école primaire tels que :

  • Un langage tardif ;
  • Une difficulté à se repérer dans l’espace.
  • Une tendance à rencontrer des difficultés pour écrire son prénom ;
  • Une difficulté à apprendre de nouveaux mots, à construire des phrases ;
  • Une difficulté à reconnaître les lettres ;
  • Une mémoire immédiate insuffisante ;
  • Une incapacité à faire des rimes.

Mais les signes persistent parfois jusqu’à l’école primaire :

  • Une lenteur vis-à-vis de l’écrit ;
  • Une difficulté à apprendre à lire ;
  • Un manque d’attention ;
  • Des soucis de compréhension ;
  • Une difficulté à répondre à plusieurs demandes en même temps ;
  • Un problème pour différencier certaines lettres (le b et le d par exemple) ou certains mots ;
  • Une difficulté pour apprendre une langue étrangère ;
  • Une difficulté à découper un mot inconnu en plusieurs syllabes, à épeler, à prononcer de longs mots ;
  • Une difficulté à différencier certains mots proches ;
  • Une tendance à ne pas mémoriser l’alphabet ou les jours de la semaine ;
  • Des problèmes de coordination, de motricité.
Qui peut détecter la dyslexie ?

Comme évoqué précédemment, le bilan orthophonique est une excellent moyen pour savoir si on est dyslexique ou non. C’est l’orthophoniste qui s’occupe de ce bilan et a la capacité de détecter ou non une dyslexie. L’orthophoniste peut repérer les troubles dys tels que la dyspraxie, la dysgraphie, la dyscalculie ou la dyslexie visuo-attentionnelle.

D’autres professionnels de santé dans le cadre dans bilan pluridisciplinaire peuvent être en mesure de détecter une dyslexie ou autre trouble dys. Il peut s’agir d’un médecin tel que le neuro-pédiatre ou pédo-psychiatre, d’un psychologue clinicien ou d’un neuropsychologue, d’un psychomotricien ou même un d’un ergothérapeute.

Quand faut-il prendre un rendez-vous orthophonique ?

Les troubles dys apparaissent parfois très tôt. La règle pour une consultation chez l’orthophoniste est la suivante : le plus tôt c’est le mieux. La plupart des difficultés de langage doivent être traitées le plus tôt possible pour éviter que la situation ne s’aggrave.

Combien coûte un diagnostic de dyslexie ?

Cela varie en fonction du diagnostic nécessaire et de la zone géographique. Mais un bilan complet (entretien, passation des tests, interprétation et rédaction du compte-rendu) est de 500€ en Ile-de-France et de 450€ dans le Grand Lyon.

Comment résoudre le problème de la dyslexie ?

On ne résout pas la dyslexie comme s’il s’agissait d’un problème mathématique à résoudre ou d’une maladie à soigner. Non. La dyslexie est un handicap. Il faut comprendre la dyslexie et apprendre à vivre avec. Pour cela il faut en premier lieu effectuer un traitement. Le plus tôt c’est le mieux. Un traitement chez l’orthophoniste peut durer des mois voire des années en fonction des besoins et du niveau de dyslexie. Il y a la nécessité d’un suivi médical, mais aussi d’un suivi parental attentionné et d’une cadre scolaire adaptée.

Comment faire un test de dyslexie ?

Il existe des tests de repérage en ligne pour avoir un aperçu de dysfonctionnement. Il est important de vérifier la fiabilité de ces tests sur internet. Certains permettent de réaliser un dépistage cognitif complet, d’identifier les forces et faiblesses et d’évaluer l’indice de risque de dyslexie. D’autant plus que les résultats apparaissent après 40 minutes. Mais le mieux rester de faire un test de dyslexie aux côtés de l’orthophoniste ou autres professionnels compétents.

Le test proposé ici vous permet d’obtenir un premier avis en quelques minutes en fonction du vécu de l’enfant mais il ne remplace en aucun cas le diagnostic officiel d’un professionnel. Il est néanmoins suffisant pour savoir si la formation proposée par Séquoia Education peut vous aider.

Quels sont les troubles de la dyslexie ?

La dyslexie est un handicap pouvant être accompagné ou non d’autres problèmes de l’apprentissage de l’apprentissage. En effet, un enfant ayant des troubles de la dyslexie a des chances d’avoir d’autres troubles dys, selon les symptômes perçus. Cela peut être la dysphasie (difficulté de mise en place du langage oral), la dyspraxie (trouble de la réalisation du geste), dyscalculie (trouble du raisonnement, de la logique ou de l’utilisation du nombre), dysorthographie (dristaisse pour tristesse), dysgraphie (trouble de la forme de l’écriture) ou encore trouble de la concentration et de l’attention.

Est-ce que la dyslexie est considérée comme une maladie ?

La réponse est simple : non. Une maladie se soigne et peut disparaître. Ce n’est pas le cas de la dyslexie parce que c’est un handicap. Il faut donc apprendre à vivre avec et s’y adapter. Il est possible qu’après s’être rendu compte des premiers symptômes d’entamer un plan de traitement et de définir une stratégie de rééducation en sondant les capacités et les dysfonctionnements du patient. Mais malgré une amélioration, sachez qu’il n’existe aucune guérison à la dyslexie, puisque ce n’est pas une maladie mais un trouble de l’apprentissage.

Quelles sont les causes de la dyslexie ?

Il existe de nombreuses causes. Les causes de la dyslexie varient selon le type de trouble dyslexique étudié. La dyslexie est due à des différences dans les parties du cerveau qui traitent le langage. Ces différences sont parfois causées par hérédité. Selon de sérieuses hypothèses, la dyslexie est héréditaire. Dans 60% des cas environ, il existe des antécédents familiaux de ce trouble. Mais la dyslexie peut être également causée par un choc traumatique qui altèrent les capacités provenant d’un dysfonctionnement cérébral.

Est-ce que la dyslexie se soigne ?

Il n’y a pas de médicament qui permettent de soigner la dyslexie puisque ce n’est pas une maladie. Mais, en dernier recours, il est possible d’avoir recours à des médicaments s’il s’agit d’un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) étant associé à une dyslexie. La dyslexie ne se soigne pas mais un traitement proposé suite à un bilan orthophonique est souvent recommandé. Ce traitement est toujours en premier lieu médical ou paramédicale. L’efficacité est d’autant plus apparente lorsque les enfants commencent un traitement orthophonique assez tôt dans leur vie.

Qu'est-ce que la dyslexie chez l'adulte ?

Les adultes atteints de dyslexie l’ont toujours eue, elle n’a juste pas été diagnostiquée plus jeune. La dyslexie chez l’adulte est similaire que chez les enfants à quelques différences près. Il s’agit du même handicap qui peut se distinguer sur certains symptômes, tels que :

  • Des problèmes d’orthographe ;
  • Une difficulté à lire, y compris à haute voix ;
  • Une difficulté à résumer une histoire ;
  • Une difficulté pour apprendre une langue étrangère ;
  • Une difficulté à comprendre certains traits d’humour ou certains proverbes ;
  • Une difficulté à prendre des notes.
Le test de dyslexie est-il différent pour les adultes ?

Oui, le test est réalisé en fonction du niveau de dyslexie et de l’âge de la personne concerné. Les troubles de l’apprentissage ne sont pas tous vérifiables de la même façon. Le test, rappelons le, a bout pour de détecter le niveau de dyslexie. Or un test avec une exigence d’adulte attribué à un enfant et inversement n’aurait pas de sens.

À partir de quel âge pouvons-nous faire le test de dyslexie ?

Des symptômes peuvent apparaître chez l’enfant dès le plus jeune âge, des fois même à 3 ans. Mais on peut définir une dyslexie ou non qu’à la fin du CE1 seulement, vers l’âge de 8 ans. La dyslexie ne peut pas être diagnostiquée avant que l’enfant ne commence à lire et à écrire.

Y a-t-il une utilité à faire un test de QI ?

Le test de QI est à prendre avec beaucoup de précaution. Il ne reflète pas l’intelligence et ne prends pas en compte le contexte et les spécificités de la personne. Même si un test de QI peut s’avérer être efficace afin d’aborder la situation de difficultés ou d’échec scolaire d’un enfant dys, il reste insuffisant pour en conclure quoi que ce soi.

Recevez gratuitement

2 exercices simples à faire avec votre enfant

et aidez-le à progresser.

Les dys ont besoin d’être aidés et lorsqu'ils sont jeunes, ce sont les personnes les plus proches d’eux, à savoir leurs parents, qui sont les mieux placés. Pour les parents le guide est destiné à vous permettre de mieux comprendre le handicap de votre enfant. De son côté les exercices ont pour objectif de l'aider à s'améliorer et augmenter sa confiance en lui.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de votre confiance, vous recevrez très vite un email de la part de Raphaël contenant vos exercices. Vérifiez votre onglet Promotion ou Spam si ce n'est pas le cas.

Votre guide gratuit d'exercices inédits pour les enfants dys, obtenez le maintenant.

Conçu par nos experts, vous le recevrez immédiatement dans votre boite email !

Le guide est dans vos mails !