SequoiaEducation lance la version gratuite de sa méthode et ses jeux pour les enfants en difficulté scolaire ! Cliquez pour découvrir 👨🏻‍💻 

La dyslexie est-elle génétique & héréditaire ?

La dyslexie & génétique : l’hérédité n’est pas gage de similitude

La réponse est simple : oui, la dyslexie est parfois toute ou partie génétique. Mais quelles que soient ses origines, la dyslexie est un handicap et non une malade. Par conséquent, un handicap ne se “traitant” pas, il n’existe aucun traitement de la dyslexie.

Mais la génétique est une question complexe. Il est donc important de comprendre comment elle fonctionne.

génétique et dyslexie

Zoom sur l’aspect héréditaire de la dyslexie

Tout d’abord, il est clair qu’il y a un aspect héréditaire de la dyslexie car elle est vient effectivement de nos gènes. Environ 40 % des frères et sœurs des enfants dyslexiques ont également des problèmes de lecture. Et 49 % de leurs parents en ont aussi. La manière exacte dont la génétique conduit à la dyslexie n’est cependant pas encore bien comprise.

Les gens pensent souvent à la génétique en termes de transmission d’un gène d’un parent à un enfant. Si un gène était associé à une maladie ou un handicap, le parent et l’enfant seraient tous deux atteints de cette maladie. Mais dans le cas de la dyslexie, il y a plusieurs gènes avec des différences, et pas seulement un.

Ces gènes particuliers ont un impact sur un processus qui forme des connexions à travers le cerveau. Chez les personnes atteintes de dyslexie, ce processus est organisé différemment. Les chercheurs pensent que cela affecte la capacité à lire. Il ne s’agirait donc pas de ce que voient les enfants dyslexiques, mais bien de comment ils traitent les images qu’ils reçoivent par leurs yeux complètement fonctionnels.

La génétique n’est qu’un facteur : l’importance de l’environnement

hérédité de la dyslexie

Le rôle de l’école

 

La génétique n’est pas le seul facteur qui détermine la capacité de lecture d’un enfant. L’environnement joue également un rôle et cela passe par l’école. La qualité de l’enseignement de la lecture peut avoir un impact énorme sur tous les enfants. Mais c’est particulièrement vrai pour les enfants qui sont plus susceptibles d’être atteint de dyslexie. Ils ont besoin d’un enseignement de qualité dès le plus jeune âge.

Il est recommandé, pour les enfants dys ou simplement pour les enfants ayant un plus ou moins léger trouble de l’apprentissage ou du langage, de réagir aux premiers symptômes dès le plus jeune âge.

Des études sur des jumeaux ont montré que les troubles de la lecture sont dus à 60 à 70 % à des gènes. Mais ils sont dus à environ 30 % ou 40 % à l’environnement.

L’environnement joue un rôle encore plus important chez les enfants qui grandissent dans la pauvreté ou dont les parents sont moins instruits par faute d’un accompagnement scolaire et ou parental insuffisant. 

Un enfant dyslexique a besoin d’un accompagnement, d’un traitement plus ou moins important en fonction de son niveau de dyslexie. Il peut être également question de trouver le bon tuteur. En savoir plus sur les tuteurs.

Donc, pour revenir à notre question, oui, la dyslexie est “génétique”. Et si vous avez un enfant qui souffre de dyslexie, vos autres enfants sont plus susceptibles d’en souffrir.

La recherche de signes de problèmes de lecture précoces peut vous permettre d’intervenir le plus tôt possible. Un bon enseignement de la lecture fait une grande différence dans la réussite de la lecture et par conséquent du développement scolaire en général.

 

Une adaptation essentielle

Mais souvent, la lecture n’est pas la seule difficulté d’un enfant dys. Si le diagnostic repère des troubles spécifiques au niveau de l’écriture des lettres, c’est qu’il s’agit peut-être d’une dysorthographie, un des premiers symptômes chez les dyslexiques.

Il s’agit d’un des troubles dys les plus handicapants. Il touche une des bases essentielles de l’apprentissage : l’écriture. Une situation assez contraignante dans un système éducatif ou la prise de notes est au cœur même de l’école et des études universitaires. Les parents qui ont tendance à insister sur l’importance de bien copier ses cours à leurs enfants négligent peut-être la présence d’un véritable handicap chez ces derniers.

Il ne s’agit pas d’un simple problème d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison qui se règle que par la répétition intensifiée.

Quel est le rôle des parents ?

parenst et dyslexie génétique

Qu’il s’agisse d’une dysorthographie, de la dyscalculie ou de la dyspraxie, les parents ont un rôle fondamental dans le bilan santé de leur enfant. Remédier à une dyslexie ne passe pas uniquement par la consultation chez un orthophoniste et ne comprend pas seulement les difficultés de lecture et d’orthographe. Le traitement se doit d’être global en prenant fortement en considération les causes.

Nous l’avons vu précédemment, il est clair qu’il y’a un aspect héréditaire dans l’origine de la dyslexie, mais l’environnement d’un enfant contribue beaucoup au développement de son cerveau et sa mémoire. Des chercheurs ont montré que “les caractéristiques de l’environnement psychosocial sont un des plus importants facteurs prédictif de l’évolution des troubles”.

Nul besoin de s’apitoyer sur votre transmission génétique (qui n’est ni positive ni négative simplement naturelle) dont vous n’avez aucune souveraineté contrairement à un soutien familial que vous pouvez apporter.

En effet, la première solution à un déficit écrit ou phonologique est d’apprendre ou de réapprendre les bases à son enfant en conciliant travail méthodologique et tendresse parentale.

De nombreuses études ont montré l’importance d’une bienveillance à l’égard de l’enfant. La participation de l’entourage est donc un facteur favorisant la réussite de l’enfant au plan scolaire, professionnel et surtout personnel.

Il est possible que votre enfant ressente un jugement de valeur inapproprié à son égard. 

Soutenir et mettre en avant les réussites à son enfant est fondamental pour le bon développement de son esprit et d’une confiance en soi. Chacun d’entre nous dispose de forces et de faiblesses. Il n’est nullement question de considérer quelconques différences entre les Hommes de par leurs approches disparates.

Rappelez-lui qu’il est unique, mais tout aussi méritant. C’est de là qu’il tirera ses plus grandes motivations et ambitions et deviendra également acteur du monde de demain.

 

Comment l’aider alors ? 

 

Les progrès viennent de la régularité. Nous avons développé une formation complète vous apprenant quelques exercices à pratiquer à la maison afin d’aider votre enfant à développer les bons réflexes cérébraux.

Nous vous offrons 2 exercices gratuitement, basés sur la même méthode. Ils sont simples, ludiques, et efficaces si pratiqués régulièrement en suivant les consignes.

formation des parents

Découvrez une série d’exercices efficaces pour aider votre enfant à progresser

Sans passer par des classes spécifiques SEGPA ou AVS

Avec des exercices motivants, efficaces, ludiques ET conçus par des professionels

Des activités à faire chez soi pour améliorer la santé morale de l’enfant

Recevez gratuitement

2 exercices simples à faire avec votre enfant

et aidez-le à progresser.

Les dys ont besoin d’être aidés et lorsqu'ils sont jeunes, ce sont les personnes les plus proches d’eux, à savoir leurs parents, qui sont les mieux placés. Pour les parents le guide est destiné à vous permettre de mieux comprendre le handicap de votre enfant. De son côté les exercices ont pour objectif de l'aider à s'améliorer et augmenter sa confiance en lui.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de votre confiance, vous recevrez très vite un email de la part de Raphaël contenant vos exercices. Vérifiez votre onglet Promotion ou Spam si ce n'est pas le cas.

Guide gratuit : 2 exercices inédits pour la lecture et la compréhension, obtenez le maintenant.

Conçu par nos experts, vous le recevrez immédiatement dans votre boite email !

Le guide est dans vos mails !