Quels sont les symptômes de la dyslexie selon les âge ?

Un guide complet sur les signes de la dyslexie tout au long de la vie

Vue d’ensemble

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage qui touche aussi bien les enfants que les adultes. Ses symptômes sont différents selon l’âge, et sa gravité peut également varier. En général, concernant les signes de la dyslexie, les personnes atteintes de dyslexie ont des difficultés à décomposer les mots en sons simples. Elles ont du mal à apprendre comment les sons sont liés aux lettres et aux mots, ce qui entraîne une lecture lente et une mauvaise compréhension de la lecture.

La dyslexie est souvent connue comme un trouble de la lecture. Elle est le plus souvent identifiée dans l’enfance, lorsque les problèmes de lecture deviennent apparents. Mais la dyslexie peut rester non diagnostiquée pendant des années, voire des décennies.

La dyslexie n’est pas liée à l’intelligence. C’est un trouble neurobiologique qui affecte les parties de votre cerveau impliquées dans le traitement du langage.

Malgré son fondement biologique, la dyslexie ne peut pas être diagnostiquée par un simple test sanguin ou un scanner cérébral. Lorsque les médecins établissent un diagnostic, ils prennent en compte les résultats d’une série de tests de lecture ainsi que les symptômes signalés par la personne, ses parents ou ses enseignants.

Continuez à lire pour savoir comment les symptômes de la dyslexie peuvent varier avec l’âge, ainsi que les symptômes à surveiller et à quel moment.

Sommaire

Comment reconnaitre la dyslexie dans les années préscolaires ?

Les orthophonistes estiment que l’on peut déceler la dyslexie dès l’âge de trois ans mais les signes d’une dyslexie peuvent se manifester assez tôt, parfois bien avant leurs 3 ans. Cette partie revient sur les principaux signes permettant de reconnaitre une dyslexie chez les plus jeunes enfants.

dyslexie enfant de moins de 3 ans

Les premiers signes de dyslexie apparaissent parfois vers l’âge de 1 ou 2 ans, lorsque les enfants apprennent à produire des sons. Les enfants qui ne prononcent pas leurs premiers mots avant l’âge de 15 mois ou leurs premières phrases avant l’âge de 2 ans ont un risque plus élevé de développer une dyslexie.

Cependant, toutes les personnes souffrant de troubles de la parole ne développent pas la dyslexie, et toutes les personnes atteintes de dyslexie n’ont pas de troubles de la parole lorsqu’elles sont enfants. Un retard d’élocution n’est qu’un indice qui incite les parents à prêter attention au développement du langage.

Les enfants issus de familles ayant des antécédents de difficultés de lecture doivent également être suivis de près pour détecter la dyslexie.

Parmi les autres signes avant-coureurs de la dyslexie qui apparaissent avant l’âge de 3 ou 4 ans, on peut citer : 

  • Difficulté d’apprentissage des comptines de son âge

  • Difficulté à être attentif, à rester assis, à écouter des histoires

  • Aime écouter des histoires mais ne s’intéresse pas aux lettres ou aux mots

  • Difficulté à apprendre à chanter ou à réciter l’alphabet

  • Une évolution lente de la parole

  • Quelques problèmes de mémoire, par exemple pour se souvenir un rythme simple

  • Difficulté à exécuter deux ou plusieurs instructions en même temps (par exemple, mettre les jouets dans la boîte, puis les ranger sur l’étagère), mais cela ne pose pas de problème si les tâches sont présentées en petites unités

  • Oublie les noms des amis, du professeur, les couleurs, etc.

  • Difficulté à couper, coller et colorier par rapport aux enfants de leur âge

  • Difficulté à s’habiller, par exemple à nouer des lacets ou pour mettre des boutons de leur anorak

  • Difficulté à attraper, frapper ou lancer un ballon

  • Une multiplication des actions maladroites, l’enfant dyslexique peut trébucher, se heurter à des objets…

  • Difficulté à sauter ou à sauter à cloche-pied

  • Des “bons” et des “mauvais” jours sans raison apparente

Que faire si votre enfant présente des symptômes précoces d’une dyslexie ?

 

De nombreuses recherches établissent un lien entre les troubles de la parole et du langage dans la petite enfance et les problèmes d’alphabétisation ou une dyslexie plus tard.

Il est vraiment important d’identifier le plus tôt possible les problèmes potentiels de parole et de langage, car on peut faire beaucoup de choses avant que l’enfant ne commence l’école pour développer ses compétences linguistiques. Cela permettra ensuite de soutenir le développement de la lecture à l’école et d’éviter le développement d’un handicap qui lui compliquerait énormément la vie…

Si vous vous inquiétez du développement de la parole et du langage de votre enfant, parlez-en à votre médecin traitant ou à un professionnel comme un orthophoniste. Si vous pensez que votre enfant est dyslexique ou s’il présente certains signes qui vous inquiètent, discutez de vos craintes autour de vous.

Vous pourrez alors identifier des besoins éducatifs spéciaux dans le cadre de la petite enfance de votre enfant.

Une aide précoce est essentielle pour réduire le risque de perte de confiance et de faible estime de soi. La dyslexie d’un enfant ne peut être diagnostiquée qu’au moyen d’une évaluation diagnostique, mais celle-ci n’est généralement effectuée qu’à partir de 5 ou 7 ans le temps que les symptômes de la dyslexie se stabilisent.

Avant cela, de nombreux jeux et exercices simples peuvent être mis en place pour l’aider à développer les bons circuits cérébraux.

Detecter la dyslexie en maternelle et dans les premières années

Vers l’âge de 5 ou 6 ans, lorsque les enfants commencent à apprendre à lire, les symptômes de la dyslexie deviennent plus apparents. Les enfants qui risquent d’avoir des difficultés de lecture peuvent être identifiés dès la maternelle.

dyslexie chez l'enfant 6 ans

Nous entendons souvent parler d’un test de la dyslexie dès le CP. S’il peut être intéressant d’être vigilant dès cet âge, il n’existe pas de test standardisé pour la dyslexie. Pour identifier le plus rapidement possible les enfants à risque, le médecin scolaire de votre enfant travaillera avec vous pour évaluer ses symptômes.

Suivant les résultats du bilan, vous pourrez alors rapidement mettre en place un programme de suivi pour une meilleure prise en charge de l’enfant.

Parmi les signes qui indiquent que votre enfant en maternelle ou en première année d’école primaire peut être à risque, on peut citer :

  • ne pas comprendre que les mots se décomposent en sons
  • faire des erreurs de lecture qui ne sont pas liées au son des lettres de la page
  • avoir des antécédents de parents ou de frères et sœurs ayant des problèmes de lecture
  • se plaindre de la difficulté de la lecture
  • ne pas vouloir aller à l’école
  • montrer des problèmes d’élocution et de prononciation
  • avoir du mal à prononcer des mots de base comme “chat” ou “carte”.
  • ne pas associer de lettres à des sons (par exemple, le “p” ressemble au “paa”)

Les programmes d’intervention précoce et de “rééducation” se concentrent généralement sur la conscience phonologique (le son des mots), le vocabulaire et les stratégies de lecture.

    Que faire si votre enfant présente des symptômes précoces d’une dyslexie ?

     

    De nombreuses recherches établissent un lien entre les troubles de la parole et du langage dans la petite enfance et les problèmes d’alphabétisation ou une dyslexie plus tard.

    Il est vraiment important d’identifier le plus tôt possible les problèmes potentiels de parole et de langage, car on peut faire beaucoup de choses avant que l’enfant ne commence l’école pour développer ses compétences linguistiques. Cela permettra ensuite de soutenir le développement de la lecture à l’école et d’éviter le développement d’un handicap qui lui compliquerait énormément la vie…

    Si vous vous inquiétez du développement de la parole et du langage de votre enfant, parlez-en à votre médecin traitant ou à un professionnel comme un orthophoniste. Si vous pensez que votre enfant est dyslexique ou s’il présente certains signes qui vous inquiètent, discutez de vos craintes autour de vous.

    Vous pourrez alors identifier des besoins éducatifs spéciaux dans le cadre de la petite enfance de votre enfant.

    Une aide précoce est essentielle pour réduire le risque de perte de confiance et de faible estime de soi. La dyslexie d’un enfant ne peut être diagnostiquée qu’au moyen d’une évaluation diagnostique, mais celle-ci n’est généralement effectuée qu’à partir de 5 ou 7 ans le temps que les symptômes de la dyslexie se stabilisent.

    Avant cela, de nombreux jeux et exercices simples peuvent être mis en place pour l’aider à développer les bons circuits cérébraux.

    À quel âge détecter la dyslexie ?

    La dyslexie peut être détectée tout au long de la vie. Cependant les enfants dès 3 à 6 ans peuvent être soumis à une évaluation précoce de leur niveau d’alphabétisation afin de déterminer leur risque potentiel de développer des déficits d’alphabétisation à un âge plus avancé.

    Cependant, pour être testé et diagnostiqué comme ayant un trouble de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, un élève doit avoir au moins 6 ans.

    Cela équivaut souvent au deuxième trimestre du CP. 

    En outre, les jeunes enfants qui présentent un schéma de difficultés linguistiques au cours de leur développement précoce (retard dans les étapes du développement) sont plus exposés au risque de dyslexie.

    Il est important d’identifier ces risques pour mieux planifier leurs futures interventions basées sur l’alphabétisation afin d’obtenir des résultats fonctionnels optimaux.

    Reconnaître les symptômes de la dyslexie du CP au collège

    De nombreux enseignants ne sont pas formés pour reconnaître la dyslexie. Les enfants qui sont intelligents et participent pleinement à la classe passent souvent entre les mailles du filet parce qu’ils savent bien cacher leurs problèmes de lecture.

    dyslexie au collège

    Au moment où votre enfant atteint le collège, il peut avoir pris du retard en lecture, en écriture et en orthographe.

    Les signes de dyslexie à l’école primaire et au collège sont notamment les suivants

        • être très lent dans l’apprentissage de la lecture
        • lire lentement et maladroitement
        • avoir des difficultés à trouver et à prononcer des mots nouveaux
        • n’aime pas ou évite de lire à haute voix
        • utiliser un vocabulaire vague et inexact, comme “trucs” et “choses
        • hésiter en trouvant les mots et en répondant aux questions
        • utiliser beaucoup de “umms” dans la conversation
        • la mauvaise prononciation de mots longs, inconnus ou compliqués
        • des mots confus qui se ressemblent
        • avoir des difficultés à se souvenir de détails, tels que les noms et les dates
        • avoir une écriture désordonnée

    Comment réagir si des signes de la dyslexie se déclarent entre le CP et le collège (6 à 12 ans) ?

     

    Lorsque vous apprenez que votre enfant est dyslexique, vous voulez naturellement faire tout ce qui est en votre pouvoir pour l’aider. Mais vous pourriez vous sentir tiré dans un million de directions différentes.

    L’une des meilleures façons de commencer est de vous renseigner le plus possible sur le trouble de l’apprentissage qu’est la dyslexie. Lorsque vous verrez tout ce que vous pouvez faire pour votre enfant, cela pourrait apaiser certaines de vos craintes et vous guider pour faire des choix plus éclairés.

    Veillez à ce que ces sources d’apprentissage soient fiables, comme celles fournies par un orthophoniste, des experts du sujet ou un enseignants avec de l’expérience.

    Ensuite, vous voudrez travailler en étroite collaboration avec l’école de votre enfant pour vous assurer que tous les services et ressources appropriés sont en place. Une équipe de soutien devrait aider à créer un plan d’éducation individualisé pour votre enfant.

    Ce plan n’a pas forcément à être discriminant. Vous pouvez prévoir des aménagements en classe et un soutien supplémentaire pour faciliter l’apprentissage. Vous pouvez vous renseigner sur les qualifications des enseignants pour soutenir l’apprentissage de votre enfant et vous pouvez faire des recherches sur les écoles conçues pour les élèves dyslexiques.

    Vous pourriez faire des recherches sur les programmes de lecture d’été ou de week-end ou vous formez vous-même à des exercices à faire à la maison. Plus tôt vous commencerez, mieux ce sera pour votre enfant.

    Et puis il y a le quotidien, avec de nombreuses façons dont vous pouvez soutenir non seulement l’apprentissage et le travail scolaire, mais aussi la confiance en soi de votre enfant.

    Il est difficile de lutter contre quelque chose qui semble venir facilement aux autres enfants. C’est la ligne délicate que vous devez franchir. Vous devez faire preuve de fermeté dans ses travaux scolaires et sa routine, mais assurez-vous de faire preuve d’amour, de soutien et de patience en permanence.

    Comment aider un enfant qui présente des symptômes de la dyslexie ?

    Chaque enfant est unique et apprend de manière différente, alors utilisez ce que vous savez des forces et des faiblesses de votre enfant. Il n’y a pas de recette parfaite, mais cela implique généralement beaucoup de pratique, de routine, d’amour et de soutien.

    N’oubliez pas de vous former et de demander à des professionnels quels sont les programmes de lecture et les stratégies à renforcer à la maison.

    Le premier conseil que nous pouvons vous donner est de lire avec votre enfant.

    Il existe toutes sortes de moyens pour soutenir la lecture de votre enfant. Essayez quelques-unes de ces idées :

    • Écoutez des livres audio et demandez à votre enfant de lire avec eux.
    • Veillez à ce qu’il passe du temps à lire seul, à voix haute et à voix basse.
    • Relisez ses livres préférés. C’est peut-être un peu ennuyeux pour vous, mais cela l’aide à apprendre.
    • Lisez à tour de rôle des livres à voix haute ensemble.
    • Parlez des histoires que vous avez lues ensemble et posez des questions telles que : “Que penses-tu qu’il se passe ensuite ?”
    • Utilisez des livres scolaires, mais vous pouvez aussi vous lancer dans des romans graphiques et des bandes dessinées. La lecture de choses qui intéressent ou excitent votre enfant peut être motivante.
    • Et n’oubliez pas que vous devez aussi lire seul. Vous servirez de modèle et montrerez que la lecture peut être agréable. Pendant que votre enfant lit tranquillement, vous pouvez faire de même.

    Deuxièmement, vous devez rendre l’apprentissage ludique.

    Cela aide toujours lorsque l’apprentissage n’a pas l’air d’être un travail. Voici quelques idées, mais n’hésitez pas à cliquer sur ce lien si vous souhaitez découvrir d’autres exercices et jeux gratuits pour enfants dyslexiques :

    • Inventez des chansons, des poèmes et même des danses pour aider à se souvenir des choses.
    • Jouez à des jeux de mots.
    • Si votre enfant est plus jeune, utilisez des comptines pour enfants et jouez à des jeux de rimes.
    • Entrainez leur mémoire en leur faisant retenir des rythmes avec leurs mains
    • Demandez-leur d’imaginer des scènes particulières et de vous les décrire

    Travaillez conjointement avec leur enseignant

    Si votre enfant présente des symptômes de lé dyslexie, travaillez en étroite collaboration avec l’école de votre enfant. Parfois, vous devrez peut-être faire pression pour obtenir les services dont votre enfant a besoin.

    Veillez à travailler avec l’école pour mettre en place un plan d’éducation et de prise en charge qui précise les besoins de votre enfant et vous aide à suivre ses progrès.

    N’hésitez pas non plus à utiliser la technologie pour leurs devoirs scolaires. Avec les tablettes, les smartphones et les ordinateurs, vous disposerez de nombreux outils utiles au fur et à mesure que votre enfant grandira.

    Les dictionnaires en ligne, les correcteurs orthographiques et les logiciels de synthèse vocale peuvent faire une grande différence dans les progrès de votre enfant, à condition que son école l’autorise à les utiliser.

    Veillez également à organiser les travaux scolaires.

    Il est difficile de rester organisé lorsque vous êtes dyslexique. Aidez votre enfant à diviser les gros travaux en petits morceaux.

    Ensuite, élaborez ensemble un système de suivi des travaux scolaires. Par exemple, vous pouvez utiliser des dossiers de couleur différente pour les notes de classe et les devoirs, ou un calendrier géant pour suivre les dates d’échéance.

    Pour les enfants plus âgés, les rappels et les alarmes des smartphones, des tablettes et des ordinateurs peuvent également jouer un rôle.

    Apportez un soutien émotionnel constant 

    Comme pour de nombreux défis parentaux, il est utile d’être ferme, patient et positif. Vous voulez aussi donner à votre enfant le temps de faire des choses en dehors des devoirs scolaires.

    S’il ne s’agit que de travail, tout le temps, cela vous épuisera tous les deux. En outre, vous voulez que votre enfant voie qu’il n’est pas que dyslexique, qu’il est compétent et intelligent à bien des égards, qu’il est capable de se faire des amis, de profiter du beau temps…

    Vous pouvez aussi :

    • Célébrer les succès. Prenez une journée à la fin d’un projet ou après un grand test pour vous amuser ensemble.
    • N’attendez pas la perfection. Bien souvent, le simple fait de terminer une tâche importante est un énorme succès.
    • Aidez votre enfant à comprendre ce qu’est la dyslexie. Il doit savoir que ce n’est pas de sa faute et que vous allez y remédier ensemble.
    • Laissez votre enfant faire des activités dans lesquelles il est doué et qu’il apprécie. Cela peut permettre d’équilibrer les difficultés avec les travaux scolaires.
    • Félicitez votre enfant pour sa force et ses compétences. Ne laissez pas les difficultés d’apprentissage être l’objectif principal
    • Rappelez à votre enfant que de nombreuses personnes très talentueuses sont (ou ont été) dyslexiques, d’Albert Einstein à Whoopi Goldberg ou encore Steve Jobs.

    Dites-leur souvent “Je t’aime”.

    N’oubliez pas non plus que c’est vous qui donnez le ton, et que vous le faites pour eux. La dyslexie de votre enfant peut être un défi pour vous, mais votre propre attitude positive s’imposera. Vous pouvez montrer que vous aussi vous faites des erreurs et que vous luttez.

    Dans tout les cas, quels que soient les défis et sans en faire trop, rappelez-leur que vous les aimez et que vous êtes là pour eux s’ils ont besoin de vous.

    Recevez gratuitement

    2 exercices simples à faire avec votre enfant

    et aidez-le à progresser.

    Les dys ont besoin d’être aidés et lorsqu’ils sont jeunes, ce sont les personnes les plus proches d’eux, à savoir leurs parents, qui sont les mieux placés. Pour les parents le guide est destiné à vous permettre de mieux comprendre le handicap de votre enfant. De son côté les exercices ont pour objectif de l’aider à s’améliorer et augmenter sa confiance en lui.

    Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
    Merci de votre confiance, vous recevrez très vite un email de la part de Raphaël contenant vos exercices. Vérifiez votre onglet Promotion ou Spam si ce n'est pas le cas.

    Les signes de la dyslexie chez les jeunes adultes : années de lycée et d’université

    Le lycée et l’université impliquent une nouvelle série de défis pour les étudiants dyslexiques. Ils sont confrontés à des défis scolaires beaucoup plus rigoureux lorsqu’une compréhension rapide de la lecture est essentielle. Les cours sont plus complets, plus rapides et des problèmes d’orthographe sont souvent moins tolérés.

    signes de la dyslexie étudiant dyslexique

    Les lycéens et les étudiants se voient attribuer davantage de matériel de lecture. Ils doivent également apprendre à travailler avec plusieurs enseignants différents, qui ont tous des attentes différentes.

    Sans traitement des troubles dys, la dyslexie de l’enfance de certaines personnes se poursuit au début de l’âge adulte. D’autres s’amélioreront naturellement au fur et à mesure que leurs fonctions d’enseignement supérieur se développeront.

    En plus des signes déjà observés dans l’enfance, la dyslexie peut se manifester au début de l’âge adulte par les signes suivants :

        • exiger un grand effort mental pour la lecture
        • lire lentement
        • lire rarement pour le plaisir
        • éviter de lire à haute voix en toute situation
        • s’arrêter et hésiter souvent en parlant
        • en utilisant beaucoup de “umms”.
        • utiliser un langage vague et imprécis
        • prononcer fréquemment des noms et des lieux erronés
        • avoir des difficultés à se souvenir des noms
        • des noms à consonance similaire qui prêtent à confusion
        • l’absence de réponses rapides dans la conversation
        • avoir un vocabulaire parlé limité
        • avoir des difficultés avec les tests à choix multiples
        • se considérer comme stupides malgré de bonnes notes

      Détecter la dyslexie chez l’adulte

      On ne sait pas exactement combien d’adultes sont atteints de dyslexie. L’absence d’une définition uniforme de la dyslexie rend l’étude difficile pour les chercheurs. Nous avons nous même conçu avec des experts un petit de la dyslexie adulte en ligne.

      reconnaitre la dyslexie adulte

      Diverses estimations suggèrent que jusqu’à 5 à 10 % des sources de confiance de la population pourraient souffrir de dyslexie. Elle est généralement diagnostiquée dans l’enfance, mais certaines personnes ne sont jamais diagnostiquées.

      Si vous avez toujours eu des difficultés à lire, il y a de fortes chances que vous ayez la dyslexie.

      Parmi les symptômes que vous pourriez reconnaître en vous-même, on peut citer :

                  • Vous lisez rarement ou jamais pour le plaisir.
                  • Vous détestez lire à haute voix devant vos collègues, vos amis et vos enfants.
                  • Vous avez du mal à comprendre les blagues, les jeux de mots ou les tournures de phrases.
                  • Vous avez du mal à effectuer des tâches qui nécessitent de la mémorisation et de la répétition.
                  • Vous avez des problèmes de gestion du temps, ou les choses prennent beaucoup plus de temps que vous ne le pensez.
                  • Vous avez du mal à résumer les choses que vous lisez.
                  • Vous avez du mal à faire des mathématiques, même des opérations simples comme les tables de multiplication.

      Comment obtenir de l’aide pour la dyslexie ?

       

      Pour les enfants ayant des problèmes d’apprentissage, plus vous intervenez tôt, mieux c’est. Commencez par vous adresser à l’école de votre enfant. Demandez l’avis de l’enseignant. Si le niveau de lecture de votre enfant est inférieur à ce que l’enseignant attend pour son âge, vous devez alors consulter votre pédiatre.

      Comprenez que la dyslexie n’est pas une maladie et qu’il faut du temps aux médecins pour établir un diagnostic de dyslexie. Ils doivent d’abord éliminer les autres causes possibles des problèmes de lecture de votre enfant. Votre pédiatre peut vous adresser à l’un des spécialistes suivants :

      • psychologue pédiatrique
      • psychologue clinique ou éducateur
      • spécialiste des troubles de l’apprentissage (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie…)
      • orthophoniste
      • ergothérapeute
      • ostéopathe
      • ophtalmologue (ophtalmologue)
      • audiologiste (spécialiste de l’audition)
      • neurologue (spécialiste du cerveau)

      Si vous pensez être atteint d’une dyslexie non diagnostiquée, il n’est jamais trop tard pour demander de l’aide. Les programmes d’éducation des adultes peuvent aider la plupart des gens à améliorer sensiblement leurs capacités de lecture et d’écriture, quel que soit leur âge. Parlez à votre médecin de famille pour obtenir une évaluation.

      Il sera alors nécessaire de s’assurer qu’il s’agit d’une dyslexie et non pas d’un autre trouble dys ou trouble de l’apprentissage puis de distinguer les causes de la dyslexie dont vous souffrez afin de vous offrir un soutien adapté.

      Globalement, quels sont les symptômes de la dyslexie ?

       

      Si un enfant semble avoir des difficultés en orthographe, pour la lecture des textes, en écriture ou en calcul, comment savoir si ces difficultés sont des indications potentielles de dyslexie ?

      Nous avons vu dans cet article qu’il existe des signes évidents, tels qu’un profil “en dents de scie”, qui signifie que l’enfant présente des zones de fortes capacités en plus de zones de faiblesse.

      Il se peut aussi que d’autres membres de votre famille présentent des faiblesses similaires.  Si vous souhaitez en savoir plus sur ce point, consultez notre article “La dyslexie est-elle génétique et héréditaire ?“. Mais n’oubliez pas que tous les enfants dyslexiques ne présentent pas les mêmes faiblesses et les mêmes capacités.

      Les signes généraux à rechercher sont les suivants :

      • Vitesse de traitement : langage parlé et/ou écrit lent
      • Une faible concentration
      • Difficulté à suivre les instructions
      • Oublier les mots
      • Travail écrit
      • Mauvaise qualité du travail écrit par rapport à la capacité orale
      • Produit un travail désordonné avec de nombreuses ratures 
      • Confus par des lettres qui se ressemblent, notamment b/d, p/g, p/q, n/u, m/w
      • Une mauvaise écriture avec de nombreux “renversements” et des lettres mal formées
      • Épelle un mot de plusieurs façons différentes dans un seul document
      • Fait des anagrammes de mots, par exemple cheval et vache ou lache
      • Produit un travail écrit mal conçu, ne reste pas à la marge et n’arrive pas à écrire en ligne droite
      • Présente une mauvaise prise du crayon
      • Produit une orthographe phonétique et bizarre : ne convient pas à l’âge/à la capacité
      • Utilise des séquences inhabituelles de lettres ou de mots

       

      Symptômes au niveau de la lecture

       

      • L’apprentissage de la lecture est lent
      • A des difficultés à établir la division des syllabes ou à connaître le début et la fin des mots
      • Prononciation inhabituelle des mots
      • Absence d’expression dans la lecture et mauvaise compréhension
      • Lecture hésitante et laborieuse, surtout quand on lit à haute voix
      • Il manque des mots à la lecture ou en ajoute d’autres
      • Ne reconnaît pas les mots familiers
      • Perte de l’intérêt d’une histoire lue ou écrite
      • A des difficultés à repérer les points les plus importants d’un passage

       

      Signes de la dyslexie concernant les calculs

       

      • Confusion avec les dizaines, centaines…
      • Confus par des symboles tels que les signes + et x
      • Difficulté à se souvenir de quoi que ce soit dans un ordre séquentiel, par exemple les tableaux, les jours de la semaine, l’alphabet

       

      Les signes de la dyslexie sur la gestion du temps

       

      • A des difficultés à apprendre à lire l’heure
      • Mauvaise gestion du temps
      • Mauvaise organisation personnelle
      • Difficulté à se souvenir du jour de la semaine, de leur date de naissance, des saisons de l’année, des mois de l’année
      • Difficulté avec les concepts – hier, aujourd’hui, demain

       

      Compétences motrice et proprioception

       

      • Une mauvaise motricité, entraînant des faiblesses dans la vitesse, le contrôle et la précision du crayon
      • Compréhension limitée de la communication non verbale
      • Confus par la différence entre la gauche et la droite, le haut et le bas, l’est et l’ouest
      • Préférence de main indéterminée
      • Les performances sont inégales d’un jour à l’autre

       

      Les signes de la dyslexie au niveau du comportement

       

      • Cherche constamment à éviter le travail scolaire, par exemple en taillant ses crayons et cherchant des livres
      • Semble “rêveur”, ne semble pas écouter
      • Facilement distrait
      • Il ou elle peut être le clown de la classe ou est perturbateur ou renfermé
      • Il ou elle est excessivement fatigué en raison de la quantité de concentration et d’efforts requis

      Un ensemble de ces indicateurs, ainsi que les domaines d’aptitude, peuvent suggérer une dyslexie et des recherches plus approfondies peuvent être nécessaires.

      Et ensuite, que faire ? 

      Quel que soit l’âge de votre enfant et la sévérité des symptômes, nous vous conseillons de parler avec un enseignant de l’école pour discuter des prochaines étapes et du soutien approprié.

      Notez que si un enseignant soupçonne qu’un enfant a des besoins éducatifs spéciaux du fait d’un trouble de l’apprentissage, il doit en informer les parents de l’enfant et les inclure dans les discussions sur le meilleur soutien à apporter à leur enfant.

      Ils doivent également informer les parents de toute disposition éducative spéciale qui est prise pour leur enfant.

      Il est conseillé de mettre en place un soutien approprié dès qu’un besoin est identifié. Une évaluation diagnostique n’est pas nécessaire pour qu’un soutien puisse être fourni. Cependant, la dyslexie ne peut être formellement identifiée que par une évaluation diagnostique.

      formation des parents

      Découvrez une série d’exercices efficaces pour aider votre enfant à progresser

      Sans passer par des classes spécifiques SEGPA ou AVS

      Avec des exercices motivants, efficaces, ludiques ET conçus par des professionels

      Des activités à faire chez soi pour améliorer la santé morale de l’enfant

      Recevez gratuitement

      2 exercices simples à faire avec votre enfant

      et aidez-le à progresser.

      Les dys ont besoin d’être aidés et lorsqu'ils sont jeunes, ce sont les personnes les plus proches d’eux, à savoir leurs parents, qui sont les mieux placés. Pour les parents le guide est destiné à vous permettre de mieux comprendre le handicap de votre enfant. De son côté les exercices ont pour objectif de l'aider à s'améliorer et augmenter sa confiance en lui.

      Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
      Merci de votre confiance, vous recevrez très vite un email de la part de Raphaël contenant vos exercices. Vérifiez votre onglet Promotion ou Spam si ce n'est pas le cas.

      Votre guide gratuit d'exercices inédits pour les enfants dys, obtenez le maintenant.

      Conçu par nos experts, vous le recevrez immédiatement dans votre boite email !

      Le guide est dans vos mails !