SequoiaEducation lance la version gratuite de sa méthode et ses jeux pour les enfants en difficulté scolaire ! Cliquez pour découvrir 👨🏻‍💻 

9 clés pour réussir la réunion parents-profs pour un enfant dyslexique

Vous voyez votre enfant essayer de lire mais il n’y parvient pas ; cela vous brise le cœur et vous voulez faire tout votre possible pour l’aider. Votre objectif est de l’accompagner, et cela commence souvent par une discussion avec l’école.

Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer à la réunion scolaire et, à terme, aider votre enfant dyslexique en classe. Ils sont le fruit d’une expérience combinée de pédiatres, d’experts en dyslexie, et de parents qui ont assisté à plus de réunions scolaires qu’ils ne peuvent en compter.

Respirez profondément en vous répétant : “Je ne suis pas seul.e”.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas la première personne de l’école à avoir un enfant qui a du mal à lire. La dyslexie est très courante et touche un enfant (et un adulte) sur cinq (plus de statistiques sur la dyslexie ici). Cela signifie que de nombreux camarades de classe de votre enfant, ses parents et ses enseignants ont, d’une manière ou d’une autre, déjà été confrontés à ce problème et ont trouvé la meilleure façon de l’aider. Cherchez et vous trouverez ces personnes utiles au sein de votre propre école et de votre communauté. N’hésitez pas à les contacter, ce qui vous mènera au point suivant.

Communiquer, communiquer, communiquer

Avant votre rencontre avec l’école, vous voulez vous instruire, et vous le pouvez. Tendez la main, beaucoup de personnes qui ont été à votre place sont désireuses de partager leurs connaissances ; d’autres qui ont appris à connaître la dyslexie cherchent souvent à vous aider également. Voici quelques-uns de ces partenaires potentiels :

  • Le(s) professeur(s) de votre enfant
  • Votre pédiatre
  • Conseiller d’orientation
  • Psychologue scolaire
  • Autres parents qui sont passés par le processus dans votre district scolaire
  • L’enseignant de l’enseignement spécialisé ou le spécialiste de la lecture de l’école

Les documents scolaires sont le fondement de l’histoire de votre enfant en tant qu’élève et lecteur.

Soyez prêt !

Lorsque vous entrez dans votre réunion, vous devez avoir à portée de main et facilement accessibles tous les documents scolaires concernant votre enfant. Organiser ces documents dans un classeur ou un dossier est une nécessité.

Ces documents constituent la base de l’histoire de votre enfant en tant qu’élève et lecteur. Quels sont ses points forts et ses points faibles, quand il excelle et quand il lutte, ce qui a aidé et ce qui n’a pas été efficace. L’organisation de ces documents a deux objectifs :

1- Comme un GPS dans votre voiture, il permet de guider l’histoire de votre enfant pour arriver à destination.

2- Vous apporte le soutien nécessaire pour défendre les besoins de votre enfant.

  • Voici quelques-uns des objets que vous devriez avoir avec vous :
    • Les bulletins scolaires
    • Notes des enseignants
    • Exemples de travaux écrits de votre enfant
    • Tests notés pertinents
    • Résultats des tests standardisés
    • Évaluations de la santé et de l’éducation
    • Toutes les lettres/informations qui vous ont été fournies sur la prochaine réunion
    • Notes/questions que vous avez posées avant la réunion
    • Papier vierge pour prendre des notes

Renseignez-vous sur la dyslexie

La dyslexie est de loin la cause la plus probable de difficultés de lecture chez les enfants. Il constitue le trouble d’apprentissage le plus courant, représentant plus de 80 % de tous les troubles d’apprentissage.

C’est aussi le trouble d’apprentissage le plus étudié et délimité scientifiquement. Pour aider un enfant dyslexique en classe, il est indispensable de bien se renseigner sur ce handicap. Saviez-vous par exemple que la dyslexie était génétique ?

Répondre aux besoins de votre enfant

Après avoir franchi les étapes 1 à 4, vous êtes maintenant en mesure de réfléchir à ce dont votre enfant a besoin pour aller de l’avant et réussir.

  • Les élèves dyslexiques ont souvent besoin et bénéficient des types de recommandations énumérés ci-dessous :
    • Une évaluation complète, comprenant des tests d’aptitude, de réussite scolaire et, surtout, des mesures qui exploitent les processus sous-jacents qui contribuent à la lecture.
    • Travailler avec un éducateur qui possède les connaissances et l’expérience nécessaires pour sélectionner un programme de lecture fondé sur des données probantes et pour savoir comment mettre en œuvre au mieux ce programme
    • Temps supplémentaire pour terminer le travail / temps supplémentaire pour les tests et les évaluations, généralement 1,5 à 2,0 fois le temps habituel
    • Travailler et passer les examens dans un endroit séparé et calme
    • La notation des travaux écrits avec des notes séparées, une pour la créativité et l’imagination, et une autre pour l’orthographe et la grammaire
    • Utilisation de livres enregistrés
    • Utiliser un ordinateur pour faire des travaux écrits

Pour certains aménagements pour les dyslexiques, vous aurez besoin d’un bilan orthophonique complet. Comme les temps sont extrêmement longs (parfois plus de 9 mois) n’hésitez pas à commencer par un test de la dyslexie en ligne.

Connaître les acteurs et comprendre leur langage

Lorsque vous entrez dans votre première réunion, certaines ou toutes les personnes suivantes peuvent être assises autour de la table :

  • Le directeur de l’école
  • Conseiller d’orientation
  • Psychologue scolaire
  • Enseignant ou coordinateur du soutien scolaire
  • Spécialiste de la lecture à l’école
  • Ergothérapeute et/ou kinésithérapeute scolaire
  • Le(s) professeur(s) de votre enfant

Le ou les professeurs de votre enfant et tout autre membre de l’équipe scolaire qui a travaillé avec votre enfant présenteront très probablement leurs conclusions lors de cette réunion. Et à moins que vous n’ayez une formation en éducation, il y aura sans doute des moments où vous n’aurez absolument aucune idée de ce dont ces personnes parlent, car elles tombent dans le jargon éducatif et utilisent des acronymes qui sonnent bizarrement.

Lorsque ces moments se produisent, il est important que vous fassiez savoir à l’équipe de l’école que vous avez besoin d’une traduction simple. C’est essentiel car vous ne pouvez pas défendre correctement votre enfant si vous ne comprenez pas la position de l’école, ce qui nous amène au point suivant. Vous pouvez également demander qu’un défenseur vous accompagne.

Restez concentré sur votre objectif

La politique, les personnalités et la bureaucratie peuvent, parfois, sembler éclipser ce que vous essayez de réaliser, à savoir transformer votre lecteur en difficulté en un lecteur compétent. En tant que principal défenseur de votre enfant, il est impératif que vous suiviez les règles de l’engagement professionnel lors de la réunion, ce qui signifie :

  • Sachez et écrivez ce que vous voulez dire à l’avance, et entraînez-vous à le dire à voix haute avant la réunion ; cela aide vraiment
  • Essayez de maîtriser vos émotions
  • Essayez de ne pas interrompre les gens et demandez qu’ils ne vous interrompent pas
  • Essayez de ne pas élever la voix, d’utiliser un langage grossier ou d’insulter les gens
  • Écoutez ce que les autres ont à dire
  • N’hésitez pas à demander des éclaircissements lorsque quelqu’un dit quelque chose que vous ne comprenez pas
  • Veillez à rester concentré sur votre enfant et ses besoins
  • N’ayez pas peur d’être respectueusement en désaccord avec les conclusions ou les opinions des autres participants à la réunion

Restez poli et calme

En fonction de la date de votre première rencontre, il est possible que vous travailliez avec la même administration scolaire pendant quatre ans ou plus. Dans ce cas, il est important que vous vous conduisiez bien afin d’être perçu comme un parent rationnel et poli travaillant dans l’intérêt de votre enfant, car l’alternative – être perçu comme un parent fou et irrationnel – ne contribuera certainement pas à faire avancer la cause de votre enfant.

En outre, si les réunions scolaires sont essentielles, les enseignants de votre enfant au quotidien peuvent avoir un impact considérable sur les progrès et le bonheur de votre enfant. Mieux vous communiquerez avec les enseignants de votre enfant, plus vous et le(s) professeur(s) serez en mesure d’aider votre enfant à surmonter ses difficultés en lecture, et vous n’aurez pas à attendre une réunion scolaire pour commencer à construire votre relation avec le(s) professeur(s).

C’est un marathon (et non un sprint) !

La dyslexie ne disparaît pas. Les avantages et les difficultés qui accompagnent ce handicap accompagneront votre enfant tout au long de sa carrière scolaire et au-delà. Autrement dit, votre première réunion scolaire n’est que le début de votre relation de travail avec l’école de votre enfant.

Il y aura sans aucun doute des hauts et des bas, et chaque nouvelle année scolaire vous obligera à recommencer à zéro pour vous assurer que vous, votre école et les enseignants de votre enfant travaillent ensemble pour faire en sorte qu’il bénéficie de l’aide et des aménagements nécessaires pour faciliter sa réussite et son bonheur. Ainsi, après votre première rencontre, il vous suffit de remonter à la première étape et de recommencer le processus.

Il est essentiel de garder à l’esprit le fait que des dizaines et des dizaines d’enfants dyslexiques ont traversé de nombreux obstacles ET ont ensuite réussi leur scolarité. De même, il ont acquis une idée positive de ce qu’ils sont en tant que personnes, ce qui est tout aussi important que la réussite scolaire.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour organiser une réunion scolaire efficace et bénéfique. À vous de jouer !

formation des parents

Découvrez une série d’exercices efficaces pour aider votre enfant à progresser

Sans passer par des classes spécifiques SEGPA ou AVS

Avec des exercices motivants, efficaces, ludiques ET conçus par des professionels

Des activités à faire chez soi pour améliorer la santé morale de l’enfant

Recevez gratuitement

2 exercices simples à faire avec votre enfant

et aidez-le à progresser.

Les dys ont besoin d’être aidés et lorsqu'ils sont jeunes, ce sont les personnes les plus proches d’eux, à savoir leurs parents, qui sont les mieux placés. Pour les parents le guide est destiné à vous permettre de mieux comprendre le handicap de votre enfant. De son côté les exercices ont pour objectif de l'aider à s'améliorer et augmenter sa confiance en lui.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de votre confiance, vous recevrez très vite un email de la part de Raphaël contenant vos exercices. Vérifiez votre onglet Promotion ou Spam si ce n'est pas le cas.

Guide gratuit : 2 exercices inédits pour la lecture et la compréhension, obtenez le maintenant.

Conçu par nos experts, vous le recevrez immédiatement dans votre boite email !

Le guide est dans vos mails !