Sélectionner une page

Quelles sont les causes de la dyslexie ?

adn et gène de la dyslexie

Les enfants dyslexiques ont des difficultés à apprendre à lire malgré un enseignement traditionnel, une intelligence au moins moyenne, une motivation et des possibilités d’apprentissage adéquates. On pense qu’elle est causée par une altération de la capacité du cerveau à traiter les phonèmes (les plus petites unités de parole qui rendent les mots différents les uns des autres). Elle ne résulte pas de problèmes de vision ou d’audition. Elle n’est pas due à un retard mental, à des lésions cérébrales ou à un manque d’intelligence.

Commençons par le commencement, qu’est-ce que la dyslexie ?

La dyslexie (prononcée : dis-lek-si) est un type de trouble de l’apprentissage. Une personne souffrant d’un trouble de l’apprentissage a des difficultés à traiter les mots ou les chiffres. Il existe plusieurs types de troubles de l’apprentissage – la dyslexie est le terme utilisé lorsque les personnes ont du mal à apprendre à lire, même si elles sont intelligentes et motivées pour apprendre.

Quelles sont les causes de la dyslexie ?

C’est lié aux gènes, c’est pourquoi cette maladie se retrouve souvent dans les familles. Vous êtes plus susceptible de souffrir de dyslexie si vos parents, vos frères et sœurs ou d’autres membres de votre famille en sont atteints.

Il faut bien comprendre que la dyslexie n’est pas une maladie. C’est un état dont souffre une personne à la naissance, et qui se manifeste souvent dans les familles. Les personnes atteintes de dyslexie ne sont pas stupides ou paresseuses. La plupart ont une intelligence moyenne ou supérieure à la moyenne, et elles travaillent très dur pour surmonter leurs problèmes d’apprentissage.

Des recherches ont montré que la dyslexie est due à la façon dont le cerveau traite l’information. Les images du cerveau (IRM) montrent que lorsque les personnes dyslexiques lisent, elles utilisent des parties du cerveau différentes de celles des personnes non dyslexiques.

Plusieurs images par IRM montrent également que le cerveau des personnes dyslexiques ne fonctionne pas efficacement pendant la lecture. C’est pourquoi la lecture semble être un travail si lent et si difficile. La dyslexie est donc due à des différences dans les parties du cerveau qui traitent le langage.

Les causes de la dyslexie varient selon le type de trouble dyslexique étudié. Dans la dyslexie primaire, une grande partie de la recherche se concentre sur les facteurs héréditaires. Les chercheurs ont récemment identifié des gènes spécifiques susceptibles de contribuer aux signes et symptômes de la dyslexie. Cette recherche est très importante car elle peut permettre d’identifier les enfants à risque de développer la dyslexie et d’intervenir plus tôt dans l’éducation et d’obtenir de meilleurs résultats.

On distingue ainsi trois types de dyslexie, avec des causes et origines différents

Dyslexie primaire :

Il s’agit du type de dyslexie le plus courant, qui est un dysfonctionnement du côté gauche du cerveau (cortex cérébral) plutôt qu’une lésion de celui-ci et qui ne change pas avec l’âge.

La gravité du handicap est variable pour les personnes atteintes de ce type de dyslexie, et la plupart de celles qui bénéficient d’une intervention éducative appropriée réussiront sur le plan scolaire tout au long de leur vie. Malheureusement, d’autres personnes continuent à éprouver des difficultés importantes à lire, écrire et orthographier tout au long de leur vie adulte.

La dyslexie primaire est génétique. Elle est transmise dans les lignées familiales par des gènes (héréditaires) ou par de nouvelles mutations génétiques. Certains considèrent qu’elle se retrouve plus souvent chez les garçons que chez les filles, mais d’autres études semblent montrer que la répartition est assez égale au sein de la population.

Dyslexie secondaire ou développementale :

Ce type de dyslexie est causé par des problèmes de développement du cerveau au cours des premiers stades du développement du fœtus. La dyslexie développementale diminue au fur et à mesure que l’enfant grandit. Pour certains chercheurs, elle est également plus fréquente chez les garçons, mais là encore d’autres études disent que la proportion de filles et de garçons atteint de dyslexie est assez similaire.

Dyslexie traumatique :

Ce type de dyslexie survient généralement après une forme de traumatisme cérébral ou une lésion de la zone du cerveau qui contrôle la lecture et l’écriture. Elle est rarement observée chez les enfants car ce genre de traumatisme est plus rare.

Pour conclure, il est important de noter qu’un trouble dys peut avoir différents degrés de sévérité. Cela signifie que les symptômes de la dyslexie (bien qu’elle ne soit pas une maladie) peuvent être plus ou moins visibles, plus ou moins handicapant. De la même manière qu’il existe différents types de dyslexie, il existe à un niveau plus large différents troubles de l’apprentissage (dont la dyslexie fait partie). Ainsi, un enfant peut présenter des processus cognitifs liés à l’apprentissage moins performant dans le système scolaire classique sans forcément être dyslexique. Si le doute plane, le meilleur moyen de s’en assurer reste alors de passer une évaluation professionnelle qui établira un diagnostic de la dyslexie en fonction des traits que la personne présente et de son âge.

Recevez gratuitement par email

une liste d’exercices à pratiquer avec votre enfant Dys pour l’aider à surmonter ses difficultés

Ainsi que quelques fois par an un email récapitulant les nouveautés du site.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Formez-vous pour aider votre enfant dys

 

SequoiaEducation propose en partenariat avec FranceDyslexia une formation complète pour les parents d’enfant dys. Les deux formateurs présentent plusieurs exercices de base pour aider au mieux un enfant atteint de troubles de l’apprentissage.

Après une courte présentation théorique pour vous aider à mieux comprendre les troubles qui touchent les personnes dys vous serez guidés pas à pas dans la mise en place des exercices.