Un site par Sequoia Education : le coup de pouce pour les enfants souffrant de difficultés scolaires. Cliquez pour découvrir 👨🏻‍💻 

Tout savoir des troubles dyspraxiques

Aider un enfant qui a des troubles praxiques

 

Les troubles praxiques affectent les fonctions motrices et entraînent des difficultés dans les gestes précis, l’équilibre et le fait de tenir quelque chose. Chaque geste demande un travail réglé avec une grande coordination.

Que sont les praxies ?

Les praxies sont essentielles dans l’apprentissage d’un enfant. Cela permet notamment d’avoir une bonne capacité de planifier les choses et d’exécuter des gestes précis qui peuvent demander une grande coordination des mouvements. Ces capacités demandent du travail, elles ne sont pas innées.

Comment se traduit un trouble praxique ?

Un enfant avec des troubles praxiques aura ainsi du mal à se repérer, à faire des puzzles, à faire ses lacets, à dessiner ou encore à utiliser des couverts.

Durant ses activités scolaires et extra scolaires, cela peut lui poser des difficultés. Si le terme de la dyspraxie, également appelée Trouble de l’Acquisition de Coordination (TAC) est le trouble praxique le plus connu, ce n’est pas le seul. Il existe ainsi l’apraxie idéomotrice ou l’apraxie de l’habillage.

Quelles sont les causes des troubles praxiques ?

Les causes des TAC sont encore assez peu connus et le secteur médical a du mal à clairement les expliquer.

Pour autant, on sait les reconnaitre et on sait également que ce trouble peut être réglé. Les troubles praxiques vont également rendre la lecture, l’écriture ainsi que les mathématiques plus compliquées.

Ces troubles peuvent parfois être associés à des troubles visuo-spatiaux.

Les enfants dyspraxiques ne vont pas nécessairement échouer dans leur vie scolaire. Si cela peut ralentir leur apprentissage, certains peuvent avoir le même niveau qu’un autre enfant. Ce ne sera pas perçu comme un handicap par tous les enfants. Ces troubles peuvent accompagner un enfant pendant toute sa vie, mais pour d’autres, ils peuvent disparaitre rapidement.

Cela dépend aussi des types de personnalité et de l’aide des psychomotriciens et des parents. En revanche, ils auront du mal à effectuer 2 tâches à la fois. Leurs gestes et mouvements sont généralement plus lents car ils ont du mal à les effectuer. Et comme ils doivent se concentrer plus que la moyenne sur un seul mouvement, ils ne sont pas concentrés sur le second.

Qui consulter pour des troubles praxiques ?

Si vous avez l’impression que votre enfant a des difficultés, qu’il manque d’équilibre, qu’il a du mal à écrire ou à tenir des couverts, n’hésitez pas à consulter. En fonction de ses difficultés, un médecin pourra vous emmener vers un psychomotricien. Ce dernier pourra poser un diagnostic, évaluer chaque fonction motrice et vérifier les troubles visuo-spatiaux.

Si un diagnostic est posé, les contenus scolaires pourront être aménagés. Mais cette exclusivité des aides dérange parfois d’autres enfants qui se sentent délaissés. Il faut donc bien comprendre que ces aides sont nécessaires.

Comment aider les enfants dyspraxiques ?

Une dyspraxie, ce n’est pas un handicap intraitable ! Il est possible d’y faire face. Il peut arriver pour un enfant avec des troubles dyspraxiques de se perdre dans les couloirs pour changer de classe.

C’est une difficulté qui peut s’avérer problématique. Il est plus pratique que ce soient les différents professeurs qui changent de classe. Mais on pourrait aussi imaginer une ligne tracée entre les différents lieux importants de l’école pour que l’enfant puisse se repérer. Cela demande une certaine organisation et l’école n’y sera pas forcément favorable, donc il vaut mieux demander que les professeurs changent de classe.

Dyspraxie et mathématique

Par exemple, en mathématiques, vous pouvez utiliser des couleurs sur les nombres pour que l’enfant puisse reconnaitre les unités des dizaines. Vous pouvez également utiliser des couleurs en géométrie, sur des formes. L’acquisition des capacités peut parfois prendre du temps. Il ne faut pas oublier que chaque enfant évolue à son rythme et il ne sert à rien de forcer un enfant.

 

Un homme devant des formes géométriques

Dyspraxie et écriture

Pour l’écriture, il est préférable qu’un enfant utilise un ordinateur à l’école. Même si le dossier MDPH peut prendre du temps, un ordinateur peut véritablement aider les enfants dyspraxique. Ils pourront prendre des notes plus rapidement et ce sera surtout lisible. Essayez d’utiliser des feuilles calques pour qu’un enfant pratique l’écriture sur les lignes puisqu’un enfant dyspraxique n’écrit pas droit.

Vous pouvez aussi utiliser des couleurs sur les lignes si cela peut l’aider. Évitez de lui demander de copier des lignes en guise de punition, c’est un exercice compliqué pour un dyspraxique. Vous pouvez aussi utiliser des pochoirs avec des formes de lettres pour que l’enfant s’entraîne à bien les écrire.

A force de répétition, il aura une meilleure écriture au niveau des lettres et donc des phrases. Il est également envisageable d’avoir une AVS qui écrit à la place de l’enfant dyspraxique. Il ne faut pas voir ça comme un enfant qui ne travaille plus puisque l’AVS ne donne aucune réponse, elle ne fera que l’écriture.

Les objets et outils pour aider un enfant dyspraxique

Il existe aussi des objets qui peuvent aider les enfants dyspraxiques dans leur apprentissage. Il y a ainsi des règles avec des poignées pour que les enfants puissent bien la tenir, il existe également des poignées pour équerre.

Elles peuvent très bien être utilisées à l’école et se révèlent intéressantes pour les enfants qui n’arrivent pas à tenir correctement ces objets. A la maison, et parfois à l’école dans les moments libres, faire des colliers de grosses perles est un excellent moyen de travailler sa motricité.

Cela demande une certaine précision ainsi que de la concentration. Pour aider votre enfant à différencier sa droite de sa gauche, il y a l’utilisation d’un brassard sur le bras droit par exemple. En plus d’être pratique et discret, il est utilisable à l’école. C’est également un moyen utile pour le permis de conduire, tout comme pour le code.

Cela peut paraître bête, mais pour le jour de l’examen, cette astuce peut se révéler vraiment utile. Cela vaut aussi pour n’importe quelle activité, scolaire ou non. S’il y a des couleurs ou différents symboles sur des vêtements, ils peuvent être des moyens de repère pour les enfiler.

Une rééducation est généralement conseillée et un psychomotricien s’en occupera. Il réalisera différents exercices avec l’enfant pour qu’il puisse améliorer ses mouvements. Mais il faut bien comprendre qu’une rééducation n’est pas magique et que si un enfant peut s’en sortir, les difficultés persisteront malgré tout, parfois à vie avec plus ou moins d’enlisement. Une difficulté pourrait même refaire surface.

Pas d’inquiétude si après plusieurs semaines ou mois sans problèmes, les troubles réapparaissent. Ils ne sont généralement que de passage.

En bref, il existe plusieurs troubles de développement de la coordination et non un seul. Un enfant dyspraxique aura du mal à effectuer des tâches demandant de la coordination ou de l’orientation. Il ne faut pas prendre ces difficultés pour de la fainéantise, de la paresse ou de la maladresse.

Peut-on soigner la dyspraxie ?

La dyspraxie ne se soigne pas à proprement parler, puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie à proprement parler, mais d’un trouble de la santé. Pour y faire face, il faudra beaucoup de temps et les parents doivent s’armer de patience. L’enfant ne passera pas non plus de bons moments, et cela peut parfois mener à des moqueries si au collège il ne sait pas faire ses lacets par exemple.

Mais pas d’inquiétude, avec du temps et de la coopération, la dyspraxie deviendra un mauvais souvenir. L’apprentissage est long, mais cela lui facilitera sa vie scolaire ainsi que sa vie dans son futur travail.

 

formation des parents

Découvrez une série d’exercices efficaces pour aider votre enfant à progresser

Sans passer par des classes spécifiques SEGPA ou AVS

Avec des exercices motivants, efficaces, ludiques ET conçus par des professionels

Des activités à faire chez soi pour améliorer la santé morale de l’enfant

Recevez gratuitement

2 exercices simples à faire avec votre enfant

et aidez-le à progresser.

Les dys ont besoin d’être aidés et lorsqu'ils sont jeunes, ce sont les personnes les plus proches d’eux, à savoir leurs parents, qui sont les mieux placés. Pour les parents le guide est destiné à vous permettre de mieux comprendre le handicap de votre enfant. De son côté les exercices ont pour objectif de l'aider à s'améliorer et augmenter sa confiance en lui.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de votre confiance, vous recevrez très vite un email de la part de Raphaël contenant vos exercices. Vérifiez votre onglet Promotion ou Spam si ce n'est pas le cas.

Votre guide gratuit d'exercices inédits pour les enfants dys, obtenez le maintenant.

Conçu par nos experts, vous le recevrez immédiatement dans votre boite email !

Le guide est dans vos mails !