Sélectionner une page

Quelle police pour les enfant dyslexique ? 

enfant dyslexique qui lit

Un guide complet pour choisir la police adaptée à la dyslexie

Ce guide de style fournit des principes qui peuvent aider à garantir que les documents écrits tiennent compte des difficultés rencontrées par certaines personnes dyslexiques et permettent l’utilisation de la synthèse vocale pour faciliter la lecture.

L’adoption des meilleures pratiques pour les lecteurs dyslexiques a l’avantage de rendre toute communication écrite plus facile à l’œil pour tous.

Lorsque vous apportez des changements à une typographie (police), tenez compte de toutes les façons dont vous utilisez les communications écrites, comme les courriels, les présentations, les pages web et les documents imprimés.

Considérez ces principes en combinaison avec d’autres orientations en matière d’accessibilité, telles que les lignes directrices pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG).

Comment écrire un texte et choisir des polices de caractères lisibles par les DYS ?

Voici quelques règles de style pour une bonne lisibilité de vos documents par les personnes dyslexiques.

  • Utilisez des polices sans empattement, comme Arial et Comic Sans, car les lettres peuvent paraître moins encombrées. Les alternatives comprennent Verdana, Tahoma, Century Gothic, Trebuchet, Calibri, Open Sans.
  • La taille de la police doit être de 12-14 points ou équivalente (par exemple 1-1.2em / 16-19 px).
  • Certains lecteurs dyslexiques peuvent demander une police plus grande, il est alors intéressant d’intégrer un bouton permettant d’augmenter la police du site web si vous en avez la capacité.
  • Un espacement plus important entre les lettres et les caractères améliore la lisibilité, idéalement autour de 35 % de la largeur moyenne des lettres. Si l’espacement entre les lettres est excessif, il peut réduire la lisibilité.
  • L’espacement entre les mots doit être au moins 3,5 fois supérieur à l’espacement entre les lettres.
  • Un interligne plus grand améliore la lisibilité et doit être proportionnel à l’espacement entre les mots ; 1,5/150 % est préférable.
  • Évitez le soulignement et l’italique, car ils peuvent donner l’impression que le texte s’enchaîne et provoquer un surpeuplement. Utilisez le gras pour mettre l’accent mais n’en abusez pas au risque de transformer votre article en guirlande clignotante pour un enfant dyslexique.
  • Évitez le texte en majuscules et en minuscules, qui peuvent être moins familières au lecteur et plus difficiles à lire.
  • Utilisez des titres et structurer au mieux vos textes
  • Utilisez des titres et des styles pour créer une structure cohérente afin d’aider les dyslexiques à naviguer dans votre contenu. Dans Word, vous trouverez ces outils dans l’onglet « Accueil » :
  • Pour les titres, utilisez une taille de police supérieure d’au moins 20 % à celle du texte normal. Si vous souhaitez mettre davantage l’accent, utilisez des caractères gras.
  • Utilisez les outils de formatage pour l’alignement du texte, la justification, les retraits, les listes, l’espacement des lignes et des paragraphes pour aider les utilisateurs de technologies d’assistance. Dans Word, vous trouverez ces outils dans l’onglet « Mise en page » :
  • Ajoutez de l’espace supplémentaire autour des titres et entre les paragraphes.
  • Veillez à ce que les hyperliens aient une apparence différente des titres et du texte normal.

Ça en fait des règles d’écriture ! Et ce n’est pas terminé…

Quelles couleurs de texte choisir pour les personnes dyslexiques ?

  • Utilisez des fonds de couleur unique. Évitez les motifs ou les images de fond et les contours distrayants.
  • Utilisez des niveaux de contraste suffisants entre l’arrière-plan et le texte.
  • Utilisez du texte de couleur foncée sur un fond clair (pas blanc).
  • Évitez le vert et le rouge/rose, car ces couleurs sont difficiles pour les personnes qui ont une déficience de la vision des couleurs (daltonisme).
  • Envisagez des alternatives aux fonds blancs pour le papier, l’ordinateur et les aides visuelles telles que les tableaux blancs. Le blanc peut paraître trop éblouissant. Utilisez de la crème ou une couleur pastel douce. Certaines personnes dyslexiques ont leurs propres préférences en matière de couleurs.
  • Lors de l’impression, utilisez du papier mat plutôt que brillant. Le papier doit être suffisamment épais pour que l’autre face ne soit pas visible.

Quelle mise en page choisir pour les DYS ?

  • Aligner le texte à gauche, sans justification.
  • Évitez les colonnes multiples (comme dans les journaux).
  • Les lignes ne doivent pas être trop longues : 60 à 70 caractères.
  • Utilisez les espaces blancs pour éliminer l’encombrement près du texte et regrouper le contenu connexe.
  • Dans les longs documents, séparez le texte par des titres de section réguliers et ajoutez une table des matières.

Pour quel style d’écriture opter ?

  • Utilisez une voix active plutôt que passive.
  • Soyez concis ; évitez d’utiliser des paragraphes longs et denses.
  • Utilisez des phrases courtes et simples dans un style direct.
  • Utilisez des images pour appuyer le texte. Les organigrammes sont idéaux pour expliquer les procédures. Les pictogrammes et les graphiques peuvent aider à localiser et à soutenir des informations dans le texte.
  • Pensez à utiliser des listes à puces et à numéros plutôt que de la prose continue.
  • Donnez des instructions claires.
  • Évitez les doubles négations.
  • Évitez les abréviations dans la mesure du possible ; fournissez toujours la forme développée lors de la première utilisation.
  • Fournissez un glossaire des abréviations et du jargon.

Enfin terminé ! Finissons par quelques questions réponses, et vous saurez tout sur les polices Dys.

Les polices spécialement conçues pour les personnes dyslexiques fonctionnent-elles vraiment ?

Si vous avez entendu parler des polices de caractères pour la dyslexie, vous vous demandez peut-être si elles aident les personnes atteintes de dyslexie à mieux lire. En bref, la réponse est non.

Les chercheurs ont étudié ces polices de caractères spécialement conçues pour aider enfants dys durant la lecture. Jusqu’à présent, ils n’ont pas trouvé de preuves que ces polices aident les enfants ou les adultes à lire plus vite et avec moins d’erreurs.

En revanche, les règles de base de cet article permettent d’augmenter la lisibilité d’un texte et donc de faciliter sa lecture par un dyslexique.

Et si je veux quand même un police Dys, où puis-je la trouver ?

  1. Visitez le site www.OpenDyslexic.org.
  2. Cliquez sur « Download Now » pour accéder à la page de téléchargement. Vous y trouverez plusieurs versions de la police de caractères (gras, italique, etc.) …
  3. Décompressez le dossier pour voir la liste des polices.
  4. Il suffit de double-cliquer sur une police pour la visualiser. Cliquez sur le bouton d’installation dans la visionneuse pour ajouter la police à votre ordinateur.

Quel est le meilleur papier pour les personnes souffrant de dyslexie ?

Le papier doit être suffisamment épais pour éviter que l’autre côté ne soit visible. Utilisez un papier mat plutôt que brillant car cela réduit l’éblouissement. Évitez les fonds blancs pour le papier – le blanc peut être trop éblouissant. Prévoyez des couleurs pastel telles que crème/ivoire, jaune pâle, bleu pâle et rose pâle.

Les transparents colorés sont-ils efficaces contre la dyslexie ?

Bien que les recherches suggèrent que les transparents colorés ne constituent pas un traitement efficace de la dyslexie, les transparents colorés continuent d’être utilisés comme intervention pour améliorer les compétences en lecture des personnes atteintes de dyslexie. Nous vous conseillons de tester si le cœur vous en dit, mais n’en attendez pas trop…

Les lunettes de lecture peuvent-elles aider à lutter contre la dyslexie ?

La dyslexie est un problème de traitement du langage, et non un problème de vision, et le remède valable pour la dyslexie est une thérapie linguistique ciblée avec une pratique quotidienne et des exercices de proprioception récurrents, et non des exercices oculaires, des lentilles teintées ou des lunettes de lecture. Il n’existe tout simplement pas de raccourci visuel valable pour traiter la dyslexie.

Quelle est la différence entre le syndrome d’Irlen et la dyslexie ?

Le syndrome d’Irlen est un trouble du traitement des perceptions, c’est-à-dire qu’il est lié spécifiquement à la façon dont le cerveau traite l’information visuelle qu’il reçoit… Ce dernier peut également être à l’origine d’importants troubles de la lecture nécessitant d’être pris en charge le plus tôt possible pour aider l’enfant à surmonter cette difficulté. Tout comme le syndrome les troubles du langage peuvent être concomitant à la dyslexie, le syndrome d’Irlen n’exclue pas l’existence de troubles dys chez une même personne.

Recevez gratuitement par email

une liste d’exercices à pratiquer avec votre enfant Dys pour l’aider à surmonter ses difficultés

Ainsi que quelques fois par an un email récapitulant les nouveautés du site.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Formez-vous pour aider votre enfant dys

 

SequoiaEducation propose en partenariat avec FranceDyslexia une formation complète pour les parents d’enfant dys. Les deux formateurs présentent plusieurs exercices de base pour aider au mieux un enfant atteint de troubles de l’apprentissage.

Après une courte présentation théorique pour vous aider à mieux comprendre les troubles qui touchent les personnes dys vous serez guidés pas à pas dans la mise en place des exercices.