Comment aider un enfant dyslexique pendant la lecture ?

soutien scolaire enfant dys (troubles dys)

Comment apprendre à lire à un enfant dyslexique ?

Le peuvent-ils seulement ?

La plupart des enfants atteints de dyslexie peuvent apprendre à lire couramment. Les parents peuvent commencer par acquérir des compétences et un vocabulaire phonétique à la maison.

La dyslexie est une différence dans la façon dont le cerveau traite le langage, allant de légère à sévère. La plupart des enfants atteints de dyslexie peuvent apprendre à lire couramment grâce à la bonne combinaison d’aide scolaire et d’aide à domicile.

L’enseignement explicite et systématique, qui développe la conscience des lettres sonores et la compréhension du fonctionnement du langage écrit, est un moyen très efficace d’aider les enfants dyslexiques à apprendre à lire.

Des logiciels comme Dyslogiciel ou des formation comme celle de SequoiaEducation peuvent faire une vraie différence dans la manière dont les enfants dyslexiques apprennent à lire et dans l’amélioration de la relation entre les parents et l’enfant dys.

Ainsi, outre les exercices de proprioception hautement recommandés, les parents peuvent utiliser des stratégies simples à la maison pour donner aux enfants dyslexiques le meilleur départ possible dans la lecture.

Stratégies pour apprendre à un enfant dyslexique à lire à la maison

Les personnes atteintes de dyslexie n’ont pas de conscience phonémique, c’est-à-dire la capacité de reconnaître les sons individuels qui composent les mots. Cela génère d’importants troubles de la lecture qui freinent l’enfant dans son apprentissage dès son plus jeune âge. Un enseignement systématique et explicite dans leur environnement éducatif contribue à remédier à ce problème pour la plupart des enfants dyslexiques.

Une fois qu’un enfant a saisi le concept de la conscience phonémique, il commence à travailler sur les compétences phonétiques, c’est-à-dire à relier les sons aux lettres afin d’écrire et de lire des mots. C’est à ce moment que les élèves commencent à construire un vocabulaire de travail.

La chercheuse Linnea Ehri a découvert que « le système alphabétique fournit un moyen mnémotechnique qui aide les élèves à mémoriser de nouveaux mots de vocabulaire, tant leur prononciation que leur signification ».

Les parents peuvent soutenir ce développement à la maison grâce à une variété d’activités utilisant la phonétique pour sonder les mots et construire le vocabulaire de leur enfant. Veillez à limiter les séances afin de ne pas épuiser l’attention de votre enfant, et concentrez-vous simplement sur quelques mots nouveaux par séance. Des études ont montré qu' »enseigner aux enfants trop de mots pendant une leçon réduit la rétention ». Cela est d’autant plus vraie qu’un enfant dyslexique peut également souffrir de troubles de l’attention, ce qui ne rend pas la tâche plus simple !

Construire un vocabulaire avec la phonétique

Les mots CVC

Disposez un ensemble de cartes alphabétiques sur deux rangées – une pour les consonnes et une pour les voyelles. Commencez par six lettres : s, t, p, n, a, i. Faites une série d’images qui sont des mots CVC (consonne-voyelle-consonne) en utilisant les lettres données. Par exemple, pan, sip ou tap. Demandez à l’enfant de choisir une carte et de nommer la lettre qui y est représentée. Il doit identifier le son initial de chaque lettre puis en déduire le son final fait par la combinaison des 3 lettres.

Dans un second temps, disposez les deux cartes de consonnes avec un espace entre elles et demandez-leur d’identifier la voyelle manquante au milieu pour faire un son de votre choix. Ensuite, demandez-leur si d’autres voyelles pourraient être utilisées pour faire un mot avec ces consonnes. Par exemple, si elles font « pan », elles peuvent aussi faire « pin ». Ecrivez leurs mots CVC pour les aider à se souvenir. Ajoutez une autre lettre pour chaque session, en construisant leur banque de sons CVC.

Tenez un classeur des progrès

Faites un cahier des sons et des rimes. À gauche, disposez d’un jeu de cartes de consonnes à une lettre pour les sons et à droite, d’un jeu de cartes avec des rimes (terminaisons de mots).

Ces cartes peuvent contenir des voyelles courtes de base et des terminaisons de consonnes telles que « at » et « on », ainsi que des voyelles longues plus complexes telles que « inne » et « our ». Pour défi, incluez des rimes telles que « ieux » et « iette ».

Utilisez le premier rime et parcourez les séquences pour identifier autant de « vrais » mots que possible. Demandez aux enfants d’écrire une liste de famille de mots pour le rime afin d’assurer sa place dans la mémoire de l’enfant. Concentrez-vous sur une famille de mots au cours d’une séance.

Des situations complexes

Pour commencer, lorsque l’on construit des mots, les syllabes doivent être des lettres uniques. Au fur et à mesure que les connaissances phonétiques de l’enfant s’améliorent, examinez les mots dont les amorces sont des mélanges, par exemple, « br » pour brevage ou « cr » pour crane. Ayez une série de photos d’objets qui commencent par un mélange. Demandez à votre enfant de choisir une image, de prononcer le mot et de l’écrire. Aidez-le à identifier tous les sons du mélange initial.

Une fois qu’il a trouvé comment épeler le mélange, revoyez sa liste de famille de mots de départ et voyez s’il peut ajouter de nouveaux mots en utilisant les mélanges comme départ avec les rimes qu’il connaît. Lorsque votre enfant apprend à utiliser les digraphes, par exemple « ch » et « ph », vous pouvez ajouter d’autres mots aux familles de mots.

Activités de vocabulaire avancé pour les enfants dyslexiques

Allitération adjectivale

Demandez à votre enfant de choisir un objet, un lieu ou une personne. Concentrez-vous sur le premier son du mot et identifiez-le. Demandez-leur maintenant de trouver un adjectif (mot descriptif) qui a le même son de départ. Mettez-les ensemble et demandez à l’enfant de faire un dessin, par exemple un « bateau baladeur », ou une « montagne monstrueuse », ou encore « Raphaël le radioactif ». C’est souvent un moyen de faire travailler les enfant dyslexique à le lecture dans la bonne humeur !

Ensuite, ils essaient décomposer les deux mots et d’écrire les lettres des sons qu’ils entendent. Félicitez-les pour toutes les lettres correctes, soulignez les lettres qui peut être fausse mais qui représente un son correct, et aidez-les à déterminer les lettres ou les sons qu’ils ont manqués.

Repérer les erreurs

Choisissez un livre que vous avez lu avec votre enfant. Réécrivez le texte mais ajoutez quelques erreurs. Échangez les lettres qui sont phonétiquement identiques, de sorte que « cascade » devienne « kaskade ». Laissez une lettre de côté, par exemple « lapn » au lieu de « lapin » ou « cel » au lieu de « ciel ». Utilisez la mauvaise voyelle, par exemple « lovre » au lieu de « livre ». Ajoutez une lettre supplémentaire (« enfannt« ) ou oubliez de doubler une lettre. Laissez de côté une lettre muette, par exemple le « e » dans la ligne ou « t » dans la nuit.

Demandez à votre enfant de lire ce texte apparemment familier. Dites-lui qu’il y a des fautes d’orthographe et qu’il doit entourer tous les mots qu’il trouve et qui ne lui semblent pas corrects. Félicitez-le pour tous les problèmes qu’il trouve et demandez-lui s’il sait ce qui ne va pas et comment y remédier. Si ce n’est pas le cas, explorez le problème ensemble.

20 questions

C’est un jeu classique. Votre enfant choisit un objet et le garde secret. Vous lui posez des questions oui/non sur l’objet pour vous aider à deviner de quoi il s’agit. Vous posez un mélange de questions sur l’objet lui-même et sur la façon de le sonder ou de l’épeler. Par exemple, s’agit-il d’un animal ? Est-ce que ça commence par le son « ssss » ? A-t-il un E ? Est-ce que ça rime avec chat ?

Essayer la méthode sequoia éducation

Il est très intéressant pour l’enfant de coupler ces exercices d’entrainement à la lecture purs à des exercice proprioception, une forme de thérapie de la dyslexie qui a fait ses preuves. En effet, il existe une forte corrélation entre les troubles de l’apprentissage chez l’enfant et les troubles de la proprioception.

Il existe plusieurs activités que vous pouvez pratiquer avec votre enfant afin de renforcer ce point, et c’est là l’objet d’une partie de la formation pour les parents d’enfants dys de SequoiaEducation. Les deux formateurs vous proposent d’abord des explications théoriques sur l’importance de cette méthode, puis vous enseignent et vous accompagnent dans la réalisation de ce type d’exercices à faire à la maison.

Recevez gratuitement par email

une liste d’exercices à pratiquer avec votre enfant Dys pour l’aider à surmonter ses difficultés

Ainsi que quelques fois par an un email récapitulant les nouveautés du site.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Formez-vous pour aider votre enfant dys

 

SequoiaEducation propose en partenariat avec FranceDyslexia une formation complète pour les parents d’enfant dys. Les deux formateurs présentent plusieurs exercices de base pour aider au mieux un enfant atteint de troubles de l’apprentissage.

Après une courte présentation théorique pour vous aider à mieux comprendre les troubles qui touchent les personnes dys vous serez guidés pas à pas dans la mise en place des exercices.