Quels exercices peuvent aider un enfant avec de la dyslexie ?

enfant avec troubles dys qui parle

Si vous êtes parent d’un enfant dyslexique, vous avez été témoin de la lutte qu’ils mènent tous les jours.

Il est difficile de comprendre pourquoi le cerveau de votre enfant a tant de mal à apprendre à lire, quand vous n’avez pas eu de difficultés particulières étant enfant. Et cela devient encore plus difficile lorsque vous voyez beaucoup de ses camarades de classe commencer à maîtriser la lecture avec beaucoup moins d’efforts.

C’est pourquoi il est souvent difficile pour un enfant dyslexique de rester motivé pour apprendre. Pourtant, garder un enfant dyslexique motivé, en lui permettant de faire de petits progrès régulier, est la clé.

Sachez que, comme vous, ils se demandent souvent s’ils sont intelligents ou capables de faire comme les autres, ce qui a tendance à affecter leur confiance en eux.

Ces enfants n’ont pas la vie facile.

Cependant, il est important de savoir que leurs difficultés sont plus faciles à gérer lorsque leurs parents sont compréhensifs, solidaires et bien informés sur la dyslexie. En plus de les accompagner dans leur exercices quotidiens ou hebdomadaires, vous devez être un véritable soutient émotionnel.

Et même si cela demande beaucoup de force mentale, de positivité et de créativité, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire en tant que parent pour aider votre enfant dys à faire face aux difficultés. La dyslexie étant inscrite dans les gènes, il n’existe pas de traitement des troubles dys mais votre soutien émotionnel est un pilier thérapeutique à lui seul.

Voici plusieurs activités efficaces pour aider les enfants dyslexiques de tous les niveaux. Certains ont déjà fait leurs preuves depuis de nombreuses années et ont été développés par des spécialistes de la lecture et des orthophonistes.

Mais, qu’est-ce que la dyslexie ?

En peu de mots, la dyslexie est un trouble de l’apprentissage des langues.

Les performances en lecture et en orthographe des enfants atteints de dyslexie sont nettement inférieures à ce que l’on pourrait attendre, compte tenu de leur intelligence et de leur éducation.

Les difficultés qu’ils rencontrent peuvent être liées au traitement des informations linguistiques, à leur mémoire à court terme ou de travail, à la coordination et au séquençage des mots, ce qui peut affecter la lecture, l’orthographe, la compréhension, l’évaluation du temps et la planification des tâches, le calcul, les compétences orales et la rétention de matériel présenté à la fois en mode visuel et auditif.

Ainsi, un diagnostic précoce peut être très utile pour aider un élève à suivre ses études.

Les parents peuvent faire appel à des experts tels que des spécialistes de la lecture, des orthophonistes, des sophrologues, des psychomotriciens ou des psychologues pour travailler individuellement avec l’enfant. Les parents peuvent également demander des aménagement dans les écoles qui permettraient aux enfants atteints de dyslexie de réussir leur apprentissage.

L’effort que les parents consacrent au travail à la maison est tout aussi important. Il existe de nombreuses stratégies, activités et outils efficaces qui peuvent être utilisés à la maison pour aider les enfants atteints de dyslexie à mieux apprendre.

medecin pour dyslexique

Comment détecter la dyslexie ?

Les signes des différents troubles dys sont difficiles à reconnaître avant l’école.

Cependant, plusieurs signes peuvent indiquer que votre enfant est potentiellement touché par une dyslexie plus ou moins importante.

Certains signes avant-coureurs sont :

  • Un apprentissage tardif de la parole
  • Des difficultés à apprendre de nouveaux mots
  • Des difficultés à prononcer correctement les mots
  • Une tendance à inverser les sons ou à confondre les mots qui se ressemblent
  • Des difficultés à se souvenir des instructions, à mélanger ou à manquer des étapes
  • Difficulté à reconnaître les rimes, à jouer à des jeux de rimes ou à apprendre des chansons avec des rimes
  • Un vocabulaire peu fourni, qui n’est « pas adapté » à leur âge
  • Des problèmes pour se souvenir de l’aspect des lettres, mélange des chiffres et des couleurs
  • Difficultés à se souvenir des jours de la semaine, des saisons, etc. (séquences avec un certain ordre)
  • La dyslexie a tendance à se manifester dans les familles, car une des causes serait génétique. Ainsi, si vous ou votre conjoint êtes dyslexiques, ou si votre enfant a un frère ou une sœur dyslexique, il est probable qu’ils soient en danger.

Néanmoins, il y a beaucoup de choses à faire avant la rentrée scolaire qui peuvent aider considérablement à l’apprentissage de votre enfant à long terme !

Quels exercices pratiquer avec les enfants dys ?

Si vous pensez que votre enfant souffre de dyslexie, voici quelques activités qui peuvent être très efficaces pour l’aider à améliorer les compétences qui lui permettront de compenser les difficultés qui accompagnent son handicap.

Les exercices de proprioception

Si vous vous êtes renseignés sur les alternatives à l’orthophonie pour aider les personnes ayant des troubles de l’apprentissage, alors vous avez peut-être entendu parler de la proprioception. Selon les spécialistes des troubles dysproprioceptifs, la proprioception pourrait être définie comme une sorte de 6ème sens qui permet à toute personne de savoir comment est situé son corps et chacune de ses parties, dans l’espace.

Ainsi, grâce à la proprioception, même si on a les yeux fermés, on est capable de savoir si on a les bras levés ou baissés par exemple. Vous vous demandez peut-être pourquoi nous parlons de proprioception au lieu de parler de troubles dys. Et bien tout simplement car, plusieurs études ont trouvé une corrélation entre les troubles de l’apprentissage et les troubles de la proprioception. Il existe d’ailleurs en France, plusieurs centres qui se focalisent sur le traitement des troubles proprioceptifs pour aider les dys.

Bien sûr, les troubles de proprioception sont complexes et dans certains cas, il est indispensable d’aller consulter un spécialiste. Toutefois, aussi possible d’améliorer sa proprioception simplement en travaillant sa posture ou en faisant du sport.

En effet, le sport, s’il est pratiqué régulièrement et en ayant conscience de ses gestes, permet des progrès en matière de proprioception.

Il est compliqué de donner des exercices particuliers sans un diagnostic complet des besoin de l’enfant. C’est justement l’objet de la formation SequoiaEducation, donner au parents les clés de compréhension pour choisir et appliquer au mieux les exercices les plus adéquats à la situation de leur enfant dys.

Les activités de motricité fine

La motricité fine est nécessaire pour les activités qui impliquent de petits mouvements des poignets, des mains et des doigts. Elle est essentielle pour permettre d’accomplir la plupart des tâches quotidiennes habituelles, comme boutonner des vêtements, couper de la nourriture, attacher nos chaussures ou nous brosser les dents, mais aussi pour colorier, dessiner et écrire avec précision.

Les exercices pour améliorer la motricité fine de l’enfant dyslexique :

  • Bricolage facile pour les enfants. Donnez-leur la possibilité d’utiliser différents matériaux tels que le papier, le carton, le bois ou la colle, et de les colorier, les couper ou les combiner pour créer quelque chose de nouveau.
  • Exercices de coloriage, labyrinthes sur papier ou exercices qui impliquent de dessiner des formes de différentes tailles.
  • Ouvrir et fermer des bocaux ou des bouteilles, attacher des chaussures, boutonner des vêtements, etc.
  • Faire des colliers de perle, coudre, tricoter, etc.

Voici également du matériel que l’on a tous chez soi et qui peut servir à renforcer cette motricité chez l’enfant :

  • Les boutons sont de petits objets qui fonctionnent très bien pour développer la motricité fine. Les ramasser fait travailler ces petits muscles, mais la véritable motricité fine vient du fait de boutonner quelque chose, ce qui demande une force des doigts et une coordination main-œil étonnantes.
  • Les trombones sont parfaits pour les mouvements des doigts et la manipulation. Pouvoir faire glisser le trombone sur un morceau de papier demande beaucoup de concentration pour les enfants de la maternelle et du jardin d’enfants.
  • Les pinces à linge sont un matériau fantastique pour renforcer la force des doigts. Nous les utilisons beaucoup dans nos activités d’apprentissage que les enfants adorent.
  • Les élastiques travaillent également sur la force des doigts, mais à l’inverse de la plupart des matériaux. Elles sont un complément fantastique à toute activité de motricité fine !
  • Les pinces à épiler demandent une grande coordination main-œil pour pouvoir fonctionner avec succès et déplacer un objet d’un endroit à un autre. Essayez-la !
  • Les pailles peuvent être utilisées comme des perles, pour s’enfiler sur quelque chose ! Mais elles fonctionnent aussi très bien avec de la pâte à modeler.
  • La pâte à modeler est fantastique pour développer ces petits muscles ! Pétrir, pousser et rouler la pâte aide vraiment ! Découvrez comment faire de la pâte à modeler maison. Bref, la pâte à modeler est un excellent outil pour améliorer la motricité fine des enfants
  • Boulons et vis (ou écrous), tout véritable outil de la boîte à outils de papa est un succès pour les enfants ! Il faut aussi une incroyable coordination main-œil et une grande concentration pour pouvoir serrer et desserrer ces outils.
  • Les autocollants sont incroyables ! Demandez à votre enfant d’essayer d’enlever les autocollants de la feuille d’autocollants ! Si c’est difficile, vous pouvez enlever la partie non autocollante de la feuille et c’est toujours une activité de motricité fine étonnante. Et puis, pour placer l’autocollant sur une feuille, il faut aussi contrôler la main.
  • Les seringues sont tellement amusantes pour les enfants et ont l’avantage supplémentaire de faire travailler les petits muscles de leurs mains avec contrôle afin qu’ils ne giclent pas trop vite.
  • Les petits flacons de gouttes pour les yeux sont aussi une façon amusante pour les enfants de travailler leur prise.
  • Les pinces de cuisine peuvent être un excellent outil pour travailler la force et le contrôle des mains. Apportez-les pendant le nettoyage et je parie que votre enfant sera plus enclin à ramasser ses jouets et que vous aurez le plaisir de travailler sur sa motricité fine.

Activités de construction de mots

La construction de mots est une étape cruciale entre la connaissance des lettres de l’alphabet et la capacité d’écrire. Les idées partagées aujourd’hui permettent aux enfants d’utiliser des matériaux pratiques pour expérimenter l’agencement des lettres de différentes manières afin de créer des mots simples.

Ce processus est beaucoup plus facile pour les jeunes enfants que de tenir un crayon à la main et de devoir se rappeler comment former la forme des lettres, ainsi que quelles lettres vont ensemble pour faire le mot.

Je recommande de commencer par des mots c/v/c (consonne/voyelle/consonne) à usage courant, car ils sont plus faciles à prononcer (par exemple, maman, papa, chien, chat, eau..).

Commencez par des mots plus courts et plus faciles à prononcer et essayez de rendre l’activité aussi amusante que possible. Rendez-la multisensorielle, colorée et engageante !

Vous pouvez y parvenir en écrivant dans le sable, en découpant les lettres sur du papier ou du carton ou en les fabriquant avec de la pâte à modeler ou de la pâte à modeler. Vous pouvez aussi mettre les lettres sur des galets, des bouchons de bouteille ou même des Legos pour les rendre plus amusantes à combiner.

En aidant votre enfant à « construire » des mots simples, vous l’aidez non seulement à apprendre l’orthographe des mots, mais aussi à reconnaître les similitudes entre leurs prononciations. Vous l’aidez également à développer sa conscience phonologique. Insistez sur la longueur des différentes voyelles. Modélisez la prononciation correcte.

Activités pour la mémoire de travail

La mémoire de travail nous permet de conserver et de manipuler les informations que nous avons dans notre mémoire à court terme. Les enfants atteints de dyslexie ont généralement une mémoire de travail déficiente, ce qui rend difficile la rétention de l’image des lettres, leur correspondance avec les sons et la tâche de prononcer ou de lire le mot à voix haute.

Des activités telles que les devinettes, la résolution de problèmes de logique, les jeux de société, l’écoute active d’histoires et leur récitation, et l’accomplissement d’une tâche qui implique de donner ou de suivre des instructions (comme construire, créer ou cuisiner quelque chose) ne sont que quelques-unes des activités qui peuvent aider à stimuler la capacité de la mémoire de travail de votre enfant.

Les exercices de tri, de catégorisation et de planification

Être capable d’organiser ses actions logiquement est l’une des compétences les plus importantes dont les enfants ont besoin à l’école. Alors, pourquoi devrions-nous attendre que l’école leur donne l’occasion de la pratiquer ?

Essayez de les faire participer aux activités qui se déroulent à la maison. Trier le linge ou la vaisselle, organiser les jouets ou mettre la table pour le dîner sont quelques-unes des activités quotidiennes qui font appel aux processus mentaux de planification.

Si vous souhaitez faire travailler votre enfant sur ces compétences par des exercices au stylo et au papier ou des activités en ligne, choisissez les jeux qui impliquent d’identifier la pièce manquante, une pièce qui n’appartient pas à un groupe, de reconstituer un puzzle ou de réorganiser les étapes d’un processus.

Activités de sensibilisation phonologique

La conscience phonologique est la capacité d’identifier, de réfléchir et de manipuler les sons dans la parole. Cette aptitude est essentielle pour pouvoir lire. Les enfants atteints de dyslexie ont du mal à reconnaître les syllabes et les sons des mots et à identifier les mots qui commencent par le même son ou la même rime.

Les enfants peuvent améliorer leur conscience phonologique en écoutant et en apprenant des poèmes et des chansons, et en faisant des liens entre les mouvements, comme applaudir en segmentant les mots par syllabes ou en identifiant le premier et le dernier son du mot. Ces activités aident les enfants à apprendre à être perceptifs à différentes longueurs de voyelles.

petit garçon dys à aider

Activités pour améliorer le traitement visuel

Aider votre enfant à améliorer son traitement visuel peut l’aider à apprendre, et à identifier et épeler les lettres plus facilement. Les exercices de traitement visuel peuvent aiguiser leurs capacités à traiter les différences entre des objets qui se ressemblent.

Voici quelques exemples d’activités de ce type :

  • Où est Charlie ?
  • Trouvez la différence entre deux images apparemment identiques, aussi appelé jeu des 7 différences (essayez celle-ci avec la version papier et crayon afin que votre enfant puisse également travailler sa motricité fine)
  • Puzzles
  • Trouver des similitudes et des différences de formes et de tailles entre les objets
  • Faire correspondre les formes par la couleur, la forme ou la taille

Activités visant à améliorer la compréhension

Apprendre de nouveaux mots ne signifie pas seulement savoir comment les prononcer, mais aussi comment les utiliser dans un contexte. Les enfants atteints de dyslexie ont généralement besoin de plus de temps pour comprendre les différences entre des mots similaires, non seulement lorsqu’ils se ressemblent, mais aussi lorsqu’ils ont une signification similaire.

Pour les aider à mieux comprendre le mot, vous pouvez donner davantage d’exemples de la manière dont un mot peut être utilisé. Mettez-le plus souvent dans le contexte qui leur est familier. Vous pouvez jouer au jeu dans la voiture où vous pensez à un mot et commencez à le décrire, pendant qu’ils essaient de deviner de quoi il s’agit. Une fois qu’ils ont bien deviné, vous pouvez être celui qui devine le mot.

Vous pouvez également leur demander – comment il ou elle décrirait le « mot » à quelqu’un qui n’en a jamais entendu parler ? Encouragez-les à faire des efforts pour exprimer leur propre compréhension d’un mot et à utiliser des exemples pour l’illustrer.

Activités pour les enfants qui ont été diagnostiqués avec la dyslexie

Toutes les activités mentionnées ci-dessus peuvent encore être très utiles pour les enfants après leur entrée à l’école et leur diagnostic. Toutefois, nous recommandons d’autres activités qui peuvent être efficaces pendant l’école.

  • Apprenez à vos enfants ce qu’est la dyslexie et ce qu’elle n’est pas (par exemple, cela n’a rien à voir avec votre intelligence !)
  • Apprenez-leur leurs droits
  • Leur apprendre à se défendre eux-mêmes (Comment communiquer leurs difficultés et demander de l’aide lorsqu’ils en ont besoin)
  • Ajouter des éléments visuels au matériel de lecture

Pour un enfant qui lutte contre la dyslexie, le texte est non seulement difficile à comprendre, mais aussi très peu inspirant. Alors, chaque fois que vous pouvez ajouter une image, un symbole, un diagramme ou des couleurs qui peuvent aider à l’apprentissage, allez-y ! Essayez d’encourager votre enfant à faire de même.

Presque tout ce que nous étudions à l’école peut être trouvé par le biais de vidéos en ligne. Une fois que votre enfant a lu tout le texte du matériel d’étude, aidez-le à comprendre les concepts grâce à des vidéos sur Youtube ou d’autres plateformes.

Le fait d’avoir des images en tête pour les associer rapidement à ce que vous étudiez peut être très utile pour se rappeler des informations.

Apprendre de nouveaux mots de vocabulaire dans un contexte

Associer des choses non familières à des objets connus est une technique de mémorisation efficace. Elle peut être très efficace pour aider votre enfant à apprendre de nouveaux mots.

Aidez votre enfant à penser à des exemples qui incluent ce mot, en vous basant sur son expérience personnelle avec ce mot afin qu’il puisse mieux en comprendre le sens.

Lire avec votre enfant

Les enfants ont tendance à ne pas aimer faire des choses qu’ils estiment ne pas bien faire. Pour les enfants atteints de dyslexie, c’est la lecture.

Essayez donc de cultiver leur amour de la lecture autant que possible. Encouragez-les à collectionner leurs propres livres et à constituer leur bibliothèque personnelle. Aidez-les à choisir les livres qu’ils aiment afin que vous puissiez les lire ensemble. Faites de la lecture une activité familiale que vous appréciez tous.

Expériences d’apprentissage pratique

La dyslexie peut rendre l’apprentissage assez difficile, puisque la plupart des documents scolaires impliquent la lecture. Les expériences pratiques d’apprentissage que votre enfant apprécie peuvent faire une grande différence pour sa motivation à continuer à investir des efforts dans l’apprentissage.

Dans la mesure du possible, emmenez-le au musée, regardez des spectacles éducatifs avec lui ou travaillez ensemble sur des projets scientifiques qui ne sont pas liés à l’école.

La curiosité est un puissant moteur ! Aidez-les à découvrir ce qui les passionne et aidez-les à apprendre par la pratique. Ainsi, votre enfant pourra mieux comprendre que tout l’apprentissage ne passe pas par l’écrit.

Utiliser les livres audio

Il existe d’autres façons de consommer des livres que la lecture. Pour les enfants atteints de dyslexie, les livres audio sont une excellente ressource ! Ils encouragent également l’écoute active et la concentration.

Vous pouvez trouver de nombreux livres audio gratuits sur Amazon. Là encore, laissez votre enfant choisir le livre qu’il souhaite écouter.

Les livres audio peuvent accompagner les manuels scolaires en aidant les élèves à apprendre à lire. Il existe des ressources telles que Learning Ally qui sont largement utilisées pour aider les enfants atteints de dyslexie.

Leur fournir une structure facile à comprendre et les aider à planifier leur travail

Les enfants dyslexiques ont généralement du mal à suivre les instructions et à organiser leur travail. C’est pourquoi il peut être difficile de se préparer pour l’école, de faire une corvée ou de travailler à la maison.

Aidez-les à comprendre les étapes à suivre pour réaliser quelque chose de précis. Asseyez-vous avec eux pour élaborer la structure de l’activité. En organisant une activité avec eux, ou en leur montrant comment l’activité est organisée, essayez d’utiliser plus que les mots. Utilisez des feuilles ou des calendriers colorés pour écrire les étapes ou, mieux encore, pour les illustrer.

S’ils peuvent retourner sur le calendrier et mettre une étoile ou un crochet à côté de la tâche qu’ils ont accomplie, cela aide également leur mémoire de travail à faire face aux défis de cette tâche. Ils n’ont pas besoin de garder en tête tous les éléments de l’activité en même temps. Ils peuvent faire une activité à la fois, puis simplement retourner sur l’agenda ou le planning et voir ce qui vient ensuite !

Cultivez les choses qu’ils aiment et pour lesquelles ils ont du talent

Les élèves dyslexiques peuvent avoir du mal à avoir confiance en eux en raison de leur incapacité à acquérir des compétences apparemment simples. Ils peuvent avoir l’impression d’être moins intelligents ou moins capables que leurs camarades. Nombre d’entre eux font état d’une faible estime de soi sur le plan scolaire et doutent de leur capacité à réussir à l’école.

C’est pourquoi il est nécessaire de leur permettre de renforcer leur confiance dans d’autres activités. Ces activités doivent être quelque chose qu’ils ressentent bien, où ils peuvent avoir des réalisations dont ils sont fiers.

Laissez-les parler de leurs centres d’intérêt, montrer qu’ils apprécient ce qu’ils font et assurez-vous qu’ils savent que vous reconnaissez leur talent pour faire quelque chose qu’ils aiment. C’est un moyen important de renforcer la résilience et d’offrir des expériences positives à votre enfant !

Vous pouvez faire la différence !

Utilisez ces activités non seulement pour améliorer vos compétences, mais aussi pour créer des liens avec votre enfant et l’aider à surmonter les difficultés auxquelles il est confronté.

Ces activités peuvent grandement contribuer à rendre l’apprentissage plus facile et plus agréable.

N’oubliez pas que la passion de l’apprentissage peut compenser toutes les difficultés rencontrées à l’école.

Il suffit de penser à Albert Einstein ! Il avait ce que l’on considérait comme des difficultés d’élocution, avait des difficultés à s’adapter à la rigidité de l’enseignement et avait même abandonné l’école. Ses professeurs ont mal jugé son potentiel en affirmant qu’il n’accomplirait pas grand-chose.

Mais il est resté passionnément curieux. C’est ce qui a fait de lui l’un des scientifiques les plus influents de tous les temps.

Cultivez les talents de votre enfant, aidez-le à développer ses intérêts, à acquérir des outils d’apprentissage et à rester motivé pour apprendre.

Votre soutien fait une énorme différence, et votre enfant à de la chance de vous avoir !

Recevez gratuitement par email

une liste d’exercices à pratiquer avec votre enfant Dys pour l’aider à surmonter ses difficultés

Ainsi que quelques fois par an un email récapitulant les nouveautés du site.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Les autres articles pouvant vous intéresser

 

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Formez-vous pour aider votre enfant dys

 

SequoiaEducation propose en partenariat avec FranceDyslexia une formation complète pour les parents d’enfant dys. Les deux formateurs présentent plusieurs exercices de base pour aider au mieux un enfant atteint de troubles de l’apprentissage.

Après une courte présentation théorique pour vous aider à mieux comprendre les troubles qui touchent les personnes dys vous serez guidés pas à pas dans la mise en place des exercices.